Co-développement

Nassimah Dindar et James Michel pour un Institut créole international

Le président des Seychelles reçu à la Villa du Département

Témoignages.re / 9 juillet 2013

Reçus hier à la Villa du Département par Nassimah Dindar, Présidente du Conseil général, James Michel, Président de la République des Seychelles, et sa délégation ont abordé les différents volets de coopération mis en place entre le Conseil général et la République des Seychelles ainsi que les actions qui pourraient être développées. Parmi ces actions, Nassimah Dindar a lancé l’idée d’un Institut créole international qui serait basé aux Seychelles. Une idée qui a séduit le Président seychellois.

JPEG - 84.3 ko
Photo : Daniel LEBON

« Nous avons une histoire et une identité partagées » a rappelé Nassimah Dindar en préambule de la rencontre. Et ce socle commun doit pouvoir être mis en valeur dans le cadre d’un Institut International Créole. Une idée qui a séduit James Michel, qui a rappelé qu’un institut créole existait aux Seychelles, mais que celui-ci n’était pas encore ouvert sur les créoles réunionnais et mauricien. « Votre proposition permettra de renforcer nos liens », a souligné le Président seychellois. « Elle fera rayonner la culture créole dans l’océan Indien et au-delà », a ajouté Nassimah Dindar.

Francophonie

D’autres thèmes de coopération ont été aussi abordés. La Présidente du Conseil général a rappelé son attachement à la "Ronde de la Jeunesse de l’Océan Indien", en élargissant cette ronde aux domaines culturel, scientifique mais aussi sportif. «  Nous avons en commun des eaux turquoises » , a souligné Nassimah Dindar, «  mais cela n’empêche pas notre jeunesse d’avoir parfois un horizon gris ».

Ce souhait de renforcement des relations est partagé par le Président seychellois, qui a remercié le Conseil Général pour l’aide apportée dans l’apprentissage du français dans l’archipel. « Nous pouvons intensifier ces échanges » a signalé James Michel, évoquant notamment l’existence de « voies de coopération dans le domaine du tourisme ».
Tourisme

Le Conseil Général a déjà, via le CNARM, permis à une dizaine de Réunionnais de travailler et de se perfectionner en anglais dans un hôtel international 5 étoiles basé aux Seychelles. « Nous n’avons pas suffisamment de main d’œuvre » , a souligné le Président seychellois qui propose « un programme d’échanges permettant aux jeunes diplômés réunionnais de venir travailler aux Seychelles » afin d’y acquérir une expérience qu’ils pourront faire fructifier ici ou ailleurs. « D’autant que nous allons bientôt mettre en place une école hôtelière qui dispensera aussi des cours en chinois », a ajouté James Michel. « Les possibilités sont immenses », a conclu le chef de l’Etat de la République des Seychelles.

Parmi les autres projets de coopération susceptibles d’être initiés, il a notamment été question de la gestion de l’eau et de l’artisanat touristique, encore balbutiant aux Seychelles. Le Président a aussi été très intéressé par la présentation de la filière bois de goyavier. « A nous de bâtir nos outils » pour le renforcement de cette coopération, a conclu Nassimah Dindar.


Kanalreunion.com