Co-développement

Ouvrir la Ville de Saint-André sur son espace géographique

Co-développement Chine - La Réunion

Témoignages.re / 13 septembre 2010

Sous la houlette des gouvernements de la République populaire de Chine et celui de la République française, et dans le cadre d’une coopération décentralisée, la commune de Saint‐André ainsi que Chongming, district de Shanghai, souhaitent engager une coopération amicale et durable entre leurs deux peuples.
À diverses reprises, le maire de Saint‐André, Éric Fruteau, a précisé sa volonté d’ouvrir la ville sur son espace géographique immédiat afin d’offrir à la population saint‐andréenne des opportunités de dialogue et d’enrichissement par des échanges d’expériences et de services.

Bâtir les fondations d’une mobilité Sud‐Sud, pour que s’ouvre un large éventail de partenariats possibles (professionnels, économiques, touristiques, éducatifs, sportifs, culturels...), tels sont les enjeux de cette coopération.
En décembre 2009, la Ville de Saint‐André a reçu le vice‐consul et a échangé autour d’une coopération éventuelle. Puis a suivi un premier contact avec la gouvernance de Chongming par l’intermédiaire de Joé Bédier, 1er adjoint, accompagnant l’équipe HBF lors de son déplacement à Shanghai pour assister aux Championnats du monde de handball féminin et soutenir l’équipe de France.
C’est en février 2010, lors d’une invitation du consul de Chine à l’occasion de la Fête des Lanternes, et en partenariat avec l’ACCR, qu’un nouvel échange sur la volonté d’établir un partenariat entre les Villes de Chongming et de Saint‐André a eu lieu.
En juin 2010, une mission a été menée par Michèle Caniguy, 2ème adjointe, pour la préparation de la signature de la charte de coopération amicale. La délégation a assisté également aux 3èmes Rencontres de la coopération Franco‐Chinoises de Nanjing.
En août 2010, lors de la visite de la délégation conduite par Éric Fruteau à Chongming, le Protocole de Coopération amicale de 2010 à 2012 a été signé, engageant les deux villes dans la mise en œuvre, sous réserve des moyens et des partenariats dont elles disposent, d’actions visant à un échange des cultures, des savoirs et des savoir‐faire. Cette première rencontre entre le maire de Saint‐André, ses élus et la gouvernance de Chongming a été marquée par des aspects diplomatiques et protocolaires nécessaires à l’établissement d’une relation durable. La barrière de la langue, malgré la présence d’un interprète, a rallongé les temps d’observations, d’échanges et de compréhensions mutuels. Il s’est agi d’apprendre à se connaître, à évaluer la convergence des objectifs que se sont fixés les deux autorités dans le cadre de cette coopération.

Plusieurs engagements ont été validés par les deux parties :

éducation : validation de l’échange entre les collèges de Saint‐André et ceux de Chongming,

Culture : validation d’une exposition de photos de la Ville de Chongming lors de la Fête des Lanternes et présentation des spécialités culinaires de Chongming,
- Sport : validation d’un échange d’entraîneurs de handball de Saint‐André et de ping‐pong de Chongming,

Économie et Tourisme : perspective, agir pour faciliter la mobilité touristique des habitants de Chongming (600.000) par l’obtention de visas vers La Réunion.

Aménagement du territoire et Développement durable : présentation de l’aménagement durable de l’île de Chongming via, d’une part, Donshan qui est à la fois base nautique (lac de 200 hectares), espace protégé pour la faune et la flore, lieu de détente et de loisirs (la filtration et la désinfection naturelle de l’eau du lac se font par le biais d’une espèce de roseaux. C’est idée pour l’aménagement du parc du Colosse) et, d’autre part, le Village écologique de Qianwei.

La fin du séjour a été marquée par une visite de la délégation saint-andréenne à l’Exposition universelle de Shanghai où, accompagné de Wang Jin, vice‐maire de la ville dans laquelle il venait de séjourner, et de ses collaborateurs, le maire de Saint‐André a visité le Pavillon France et proposé à son homologue chinois de découvrir l’espace consacré à la présentation de l’île de La Réunion, placé sous le double signe de la Fusion et de l’Harmonie. Éric Fruteau n’a pas manqué de faire la promotion, avec détermination et passion, des atouts touristiques de notre île. Il a également souligné son attachement à la préservation de l’environnement de La Réunion qui vient d’être inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.


La Ville de Dongtan, “vitrine verte” de la Chine

La Ville de Dongtan, petit port de pêche situé sur l’île de Chongming au Nord de Shanghai, devait être la “vitrine verte” de la Chine pour l’Exposition universelle, la preuve que la Chine est capable d’un développement maîtrisé. Malheureusement, les retards accumulés ne permettront pas à la Chine de présenter son éco‐cité à temps.
Le projet n’en demeure pas moins intéressant. En effet, conçue sur le modèle britannique de Bedzed, Dongtan sera 100% écologique. Son énergie proviendra exclusivement du solaire et de l’éolien. De même, les espaces verts et zones piétonnes seront très nombreux. Les transports en commun seront favorisés et fonctionneront à l’énergie solaire. Enfin, toute la ville sera construite avec des matériaux extraits localement afin de limiter localement l’impact environnemental.
La Ville de Dongtan devrait accueillir 10.000 habitants cette année, l’objectif étant d’atteindre 500.000 habitants d’ici 2040.


Kanalreunion.com