Co-développement

Plus fort l’amitié entre peuple réunionnais et peuple malgache

Connaître le passé pour envisager l’avenir en commun

Manuel Marchal / 4 septembre 2017

La semaine d’actions de Reagies sur la commémoration de la révolte de 1947 et le renforcement de l’amitiés entre La Réunion et Madagascar aura un premier temps demain à partir de 16h30 à la salle Kergeguen de Saint-Pierre : l’exposition « Plus fort l’amitié ».

JPEG - 83.3 ko
Razafintindra et Aimée accueillis par Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de l’association Reagies.

Aimée et Razafintindra sont arrivés hier soir à La Réunion, ils ont été accueillis par Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de l’association Reagies. Ils sont invités à participer cette semaine aux manifestations organisées par l’association Reagies.

Demain en effet verra le vernissage de l’exposition « Plus fort l’amitié » à Saint-Pierre. C’est une exposition réalisée par le Comité de solidarité de Madagascar, structure née pour venir en aide aux victimes de la répression de la révolte de 1947. Cette exposition sera visible jusqu’à jeudi à la salle Kerveguen à Saint-Pierre. « Nous voulons que, par delà l’espace et le temps, la mémoire photographique nous aide à comprendre l’histoire afin de mieux préparer un avenir de paix dans notre voisinage immédiat. Nous ne serons jamais assez nombreux pour crier “Plus fort l’Amitié”. Car, si nous voulons vivre en paix, alors il faut préparer les conditions de la paix », indique un communiqué de Reagies présentant l’événement.

Le lendemain verra la projection à la Médiathèque Aimé Césaire de Sainte-Suzanne du film « Ilo, Tsy, Tsy » qui rappelle les faits marquants de la révolte de 1947.

Jeudi, le restaurant chez Paul accueillera un débat sur l’avenir des relations entre Madagascar et La Réunion.

La semaine sera conclue par un dîner de solidarité au restaurant de la Gare du Nord à Saint-Denis.

La commémoration de la révolte de 1947 est l’occasion de réfléchir à l’avenir de La Réunion. Notre île se situe en effet à 800 kilomètres de Madagascar qui comptera près de 50 millions d’habitants dans moins de 40 ans, et qui a le potentiel pour devenir un pays émergent. C’est donc une région bien différente que celle que nous connaissons qui se dessine. Il est donc important de penser dès maintenant aux conditions de l’intégration de La Réunion dans son environnement.

M.M.