Co-développement

Projet de coopération scientifique : “Valorisation des boues de station d’épuration - Le Port”

Coopération entre la Ville du Port, l’Université des Sciences et Technologies de La Réunion et l’Université de Maurice

Témoignages.re / 4 mai 2012

« Les territoires mauricien et réunionnais connaissent des contraintes identiques de part leur caractère insulaire et tropical, une disponibilité foncière limitée et un profil géologique et géographique analogue.

Face à cet environnement spécifique, la gestion de l’assainissement et tout particulièrement la question du devenir des boues de station d’épuration doivent répondre à de forts enjeux d’adaptabilité par rapport aux solutions développées dans les pays du Nord :

- résolution de problèmes physico-chimiques dans un milieu d’humidité et de température de type tropical,

- valorisation d’un produit dans une économie agricole nécessairement localisée, intégration d’une filière technologique sensible dans un environnement de plus en plus urbanisé et doté d’un équilibre économique, industriel et touristique fragile,

- intégration d’une Région ultrapériphérique de l’Union européenne dans une zone océan Indien dotée de statuts réglementaires et économiques pluriels.

La Ville du Port, forte de ses partenariats mobilisés dans le cadre de son action de coopération, souhaite développer un projet dans le domaine du renforcement de compétences en matière de recherche sur la valorisation des boues de station d’épuration avec la Faculté des Sciences et Technologies de l’Université de La Réunion et l’Université de Maurice.

Par la signature le 12 avril 2012 d’une Déclaration d’intention, les parties s’engagent à finaliser un conventionnement ayant pour objet l’étude des perspectives de développement de la filière de valorisation des boues de station d’épuration dans le contexte insulaire et tropical du Port, La Réunion, et de l’île Maurice (gouvernance locale, typologie de procédés, mécanismes financiers). La définition de ses modalités opérationnelles et financières sera alors précisée et répondra aux caractéristiques suivantes :

- la Ville du Port appuie la mise en place de ce partenariat scientifique et universitaire en composant le comité de pilotage du projet de recherche,

- les laboratoires universitaires mettent en œuvre ce projet de recherche. »

M. le Maire du Port a noté sa grande satisfaction qu’un tel projet scientifique de coopération entre des instances universitaires de la zone océan Indien puisse se développer. Il a également souligné l’importance de cette action pour La Réunion, pour l’Outre-mer français, mais aussi pour les îles et les pays du Sud.

M. le Doyen de l’Université des Sciences et Technologies de La Réunion a précisé espérer que ce projet de recherche ouvre la voie à une collaboration élargie entre collectivités territoriales et universités, afin que les institutions d’enseignement supérieur forment la jeunesse des deux îles aux compétences techniques nécessaires aux collectivités locales et instances publiques.

Mme la Doyenne de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Maurice a exprimé qu’il lui tenait à cœur de mettre en œuvre ce projet qui converge vers son souhait de renforcer le lien entre les pays de l’océan Indien, de sorte que ceux-ci soient davantage représentés sur la scène internationale.

Cette signature s’est faite à Maurice, en présence de M. Marc Dubernet, Directeur de I’AFD Réunion, et Mme Laurence Breton-Moyet, Directrice de l’AFD Maurice. Tout deux ont souligné l’exemplarité de ce projet qui est au cœur des actions que l’AFD souhaite soutenir, de part le fait qu’il revêt une dimension de coopération, thème essentiel à la stratégie de la structure, et qu’il repose sur des questions environnementales se situant au centre des accompagnements développés auprès des gouvernements et collectivités réunionnaises et mauriciennes.


Kanalreunion.com