Co-développement

Sécurité maritime : vers un mécanisme régional d’opérations conjointes en mer

Commission de l’océan Indien

Témoignages.re / 3 avril 2015

Nouvelle étape en faveur du renforcement de la sécurité maritime régionale. Les participants à la réunion du programme régional de promotion de la sécurité maritime (MASE), organisée par la Commission de l’océan Indien (COI) du 31 mars au 2 avril, ont adopté le principe d’un mécanisme régional de coordination d’opérations conjointes en mer.

Ce mécanisme de sécurité maritime s’inscrit dans le cadre de la composante de renforcement des capacités de l’action de l’Etat en mer que met en œuvre la COI, a pour objectif de faciliter le soutien mutuel entre les Etats partenaires lorsque la sécurité maritime est menacée.

Un groupe d’experts régionaux sera chargé de définir le mode opératoire de cette coordination et d’élaborer un accord pour sa mise en œuvre effective. Il aura également pour tâche d’établir le cahier des charges d’un Centre de coordination opérationnelle des patrouilles de surveillance et des opérations maritimes conjointes, dans le strict respect des souverainetés et de la législation en vigueur.
La coordination opérationnelle de l’action de l’Etat en mer au niveau régional est complémentaire du Centre de fusion de l’information maritime qui figure également à l’agenda des activités de la COI dans le cadre du programme MASE. La décision concernant la localisation des deux centres sera prise lors de la réunion du Conseil des ministres de la COI à Madagascar en mai prochain.

La coordination opérationnelle et le Centre de fusion, créés par la COI dans le cadre du programme MASE, participent à la mise en œuvre de la Stratégie maritime intégrée à l’horizon 2050 de l’Union africaine (UA). En effet, ces deux instruments pourront répondre aux besoins des missions de sécurité en mer de l’UA via ses Forces africaines en attente.

Cette réunion de la COI a également été l’occasion de prendre connaissance des avancées dans les autres volets du programme MASE mis en œuvre par l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) et le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa).
Par ailleurs, les représentants des institutions et missions européennes partenaires du programme MASE (EUNAVFOR Atalanta, EUCAPNESTOR et Joint Research Council), du Centre multinational de coordination du Golfe de Guinée et de la Force est-africaine en attente de l’UA ont partagé leurs expériences en matière de sécurité maritime.

La réunion de la COI a ressemblé les points focaux des Comores, Djibouti, France (Réunion), Madagascar, Maurice, Seychelles et Somalie ainsi que les représentants des organisations régionales responsables de la mise en œuvre du programme MASE (COI, IGAD, EAC, COMESA), de l’Union européenne, de l’Union africaine, du Centre multinational de coordination du Golfe de Guinée et de la Force est-africaine en attente.

Le programme MASE est financé par l’Union européenne à hauteur de 37,5 millions d’euros.


Kanalreunion.com