Co-développement

« Vive l’amitié La Réunion – Madagascar ! »

Belle réussite de la 1ère des quatre rencontres réunionnaises avec une délégation malgache

Correspondant Témoignages / 6 septembre 2017

Ce mardi 5 septembre en fin d’après-midi à l’espace culturel Kerveguen de Saint-Pierre, s’est déroulée la première des quatre rencontres publiques organisées cette semaine par l’association RÉAGIES pour renforcer les liens de solidarité entre les peuples malgache et réunionnais. Une rencontre qui a eu lieu en présence notamment de deux personnalités malgaches partenaires de cette action : Razenfindratsita Ramakotovo et Aimée Ratsifehera, et de plusieurs représentants du PCR, dont le président Élie Hoarau, le porte-parole Yvan Dejean et la sénatrice Gélita Hoarau.

JPEG - 121.9 ko
L’intervention de Simone Yée-Chong-Tchi-Kan, entourée des deux délégués de Madagascar avec Gélita et Élie Hoarau, ainsi que Julien Ramin, un acteur de longue date des combats partagés par Malgaches et Réunionnais. (photos A.D.)

Cette très belle soirée, consacrée au vernissage d’une exposition intitulée ‘’Plus fort l’amitié’’, a été suivie avec beaucoup d’intérêt par une centaine de personnes et elle a commencé par une allocution de Simone Yée-Chong-Tchi-Kan. Après un rappel des actions menées ces derniers mois à Madagascar et à La Réunion pour célébrer le 70e anniversaire de la répression criminelle infligée au peuple malgache en 1947, la présidente de RÉAGIES a souligné le sens profond et les perspectives de l’exposition.

« Avec cette exposition photographique aimablement prêtée par le Comité Solidarité Malgache, nous voulons que la mémoire nous aide à comprendre l’histoire afin de mieux préparer un avenir de paix dans notre voisinage immédiat. Nous ne serons jamais assez nombreux pour crier ‘’plus fort l’amitié’’, car si nous voulons vivre en paix ensemble, il faut préparer les conditions de la paix, cela s’apprend », a notamment déclaré Simone Yée-Chong-Tchi-Kan.

« La coopération entre nous »

Ensuite, Razenfindratsita Ramakotovo a pris la parole pour dire d’abord que « notre présence en tant qu’amis de RÉAGIES est le témoin des liens d’amitiés tissés depuis 22 ans entre Gisèle Rabesahala et notre amie Simone ». Il a ajouté : « cette exposition rappelle que pendant les périodes difficiles de l’histoire du peuple malgache (sa lutte pour l’indépendance, la liberté et la paix), le peuple réunionnais était toujours à ses côtés et il le sera encore ».

À ce propos, il a cité en particulier Francis Sautron et Paul Vergès, que l’on voit aux côtés de Gisèle Rabesahala sur une des photos de cette exposition, qui « renforce davantage les liens d’amitié et de solidarité entre nos deux peuples ». Et il a conclu, vivement applaudi : « notre rencontre d’aujourd’hui sera génératrice de nombreuses nouvelles impulsions pour le renforcement de l’amitié fraternelle et la coopération entre nous ».

JPEG - 80.7 ko
L’exposition de ces archives irremplaçables pour la mémoire des luttes a captivé l’attention des visiteurs.

« Des solutions en commun »

Après ces allocutions, Aimée Ratsifehera a présenté les divers panneaux photographiques consacrés aux combats du peuple malgache pour sa libération et les violences criminelles qu’il a subies de la part des colonialistes français, avec notamment une centaine de milliers de morts. On voit aussi dans cette exposition comment le peuple malgache a résisté avec courage et détermination à ces violences ainsi que les actions de solidarité menées par les Réunionnais anti-colonialistes.

En conclusion de ce vernissage, Élie Hoarau a eu la parole pour exprimer au nom du PCR sa bienvenue à la délégation malgache, ses félicitations à RÉAGIES pour ses actions et ses remerciements à la commune de Saint-Pierre pour son soutien à cette exposition. Après avoir rappelé aussi l’apport du peuple malgache à la fondation du peuple réunionnais il y a 354 ans, le président du PCR a déclaré que « nous devons renforcer les liens de solidarité entre nos peuples, confrontés à des problèmes graves comme les effets du réchauffement climatique, auxquels nous devons trouver des solutions en commun ; vive l’amitié La Réunion – Madagascar ! ».

Correspondant