Edito

27,12% d’augmentation

Manuel Marchal / 3 janvier 2011

Le 5 mars 2009, des dizaines de milliers de Réunionnais sont dans les rues de Saint-Denis et de Saint-Pierre pour faire avancer les revendications de la plate-forme du COSPAR. L’une d’entre elles demande une baisse des prix du gaz et du carburant. Sous la pression, les compagnies pétrolières doivent céder. Quatre jours plus tard, le préfet annonçait une baisse de 6% des prix de la bouteille de gaz et du litre de gasoil.

Ensuite, les prix sont restés stables durant plusieurs mois. Les discussions relatives aux salaires, aux loyers et aux prix dans la grande distribution ont débouché sur des accords. Tous ces efforts allaient réussir à bloquer la hausse des prix. Mais au bout de six mois, le préfet allait céder aux revendications des compagnies pétrolières. Septembre 2009 allait en effet marquer le point de départ du retour de l’inflation.

En septembre 2009, le prix de la bouteille de gaz augmentait de 1 euro, ce n’était qu’un début. Depuis cette date, les hausses successives décidées par le représentant de l’État sur la base des informations fournies par les compagnies pétrolières ont fait augmenter le prix de la bouteille de gaz de 27,12% en moins de 18 mois. Une bouteille de gaz vaut plus que 20 euros, tout ce qui a été gagné sur la marge des pétroliers est remis en cause.

M.M.


Kanalreunion.com