Edito

4e leçon : l’effet déchirant de l’ingratitude “enmodebello”

J.B. / 11 septembre 2015

Comme aux Municipales et Départementales, Bello était partie favorite dans les sondages, elle a fini derrière. Par quel miracle, atteint-on ce résultat inversé ? C’est l’effet déchirant de l’ingratitude. C’est visible à l’œil nu. Depuis dimanche, Bello est déjà sur la défensive. Quoi que fassent ses amis pour dénigrer encore le PCR, elle ne peut plus être sauvée. Démonstration.

Le 4 décembre 2013, Ary Yée Chong Tchi Kan invitait la presse sur le thème : « le doute s’est emparé de Huguette Bello ». Le sujet était boycotté. Il a adressé sa note aux médias. Imprégnés de la part visible et fascinante de Bello, les journalistes fonctionnaient dans l’auto-censure dès qu’on écorchait leur icône. En janvier 2014, l’AFP (Agence France Presse) anticipait la défaite possible de Bello, à Saint-Paul, commune de plus de 100 000 habitants. Témoignages était le seul média à avoir publié la lettre d’Ary et la carte électorale de l’AFP, pendant que les sondages locaux attribuaient à Bello une victoire sans bavure à 62 % dès le premier tour.

Dimanche dernier, Bello est une énième fois à la télé mais l’EVENEMENT est déjà LEBRETON et son alliance avec le PCR. Elle les avait rejetés, méprisés, ils reviennent unis. C’est déstabilisant. Elle ne sait pas comment gérer l’ingratitude et la générosité. Alors, elle verse dans la générosité : « je n’ai pas d’adversaire à gauche ». C’est faux. Elle n’a jamais salué cette concurrence à gauche.

La réalité est cruelle. Trois mois avant le scrutin, l’échafaudage monté avec l’aide d’Annette s’est écroulé. Obligée de partager, elle s’est donc affaiblie ; c’est mathématique. Comme en décembre 2013, à Saint Paul où elle était au pouvoir, le doute s’est installé. Cela va contaminer toute sa liste. Bonjour, l’ambiance !


Kanalreunion.com