Edito

A Copenhague, le combat de La Réunion et du monde entier.

LB / 14 décembre 2009

Le monde entier est en train de vivre un moment de très grande importance car en fonction des décisions qui seront prises cette semaine au Sommet mondial sur le climat, une bonne partie des conditions de vie de l’humanité seront déterminées pour les décennies à venir. Certes, tout ne va pas être "réglé" dans un sens ou dans l’autre lors de cette rencontre des chefs d’État de la planète, d’autres événements déterminants vont se produire ensuite et d’autres décisions capitales seront ou devront être prises mais ce qui va se passer dans les jours à venir à Copenhague concerne réellement tous les habitants de la planète.

En effet, selon le Groupe international d’experts sur le climat (GIEC), si les émissions de gaz à effet de serre (GES) ne sont pas diminuées de 50% avant 2050, les températures vont augmenter de plus de 2 degrés. Avec des conséquences encore plus tragiques que celles qui sont d’ores et déjà prévues.

Alors, que vont décider les dirigeants des pays riches industrialisés, qui sont responsables de 80% de l’accumulation des GES dans l’atmosphère ? Il faut savoir que si les États-Unis et la Chine sont les deux premiers pays pollueurs du monde, les Chinois émettent 4,4 tonnes de gaz carbonique par habitant et par an, contre 23 tonnes pour les Américains et 12 pour les Européens.
Dès à présent, l’ONU annonce que 200 millions de réfugiés climatiques devront quitter leur pays d’ici à 2050 en raison d’« une dégradation insidieuse de l’environnement » (hausse du niveau des océans, sécheresses persistantes, inondations, famines…). Est-ce que les pays riches accepteront de verser 160 milliards d’euros par an aux pays du Sud pour réparer le crime de leur pollution et pour aider ces pays à s’adapter aux effets du réchauffement climatique ?

Des responsables Réunionnais seront présents à ce Sommet pour apporter une réponse réunionnaise au monde sur ces questions vitales. Et ils plaideront pour un accord mondial le plus juste possible, en s’appuyant notamment sur ce qui se fait déjà à La Réunion.
C’est pourquoi, les différents pronostics qui circulent sur cette conférence internationale ont aujourd’hui peu d’intérêt. Au sommet de Copenhague, se joue une manche décisive du combat qui continue et se renforce — à La Réunion comme dans le monde entier — pour changer le modèle économique dominant et tout ce qui va avec…

 L. B. 


Kanalreunion.com