Edito

À quand l’effondrement du mur du "tout-fric" ?

LB / 10 novembre 2009

Hier a été célébré le 20ème anniversaire de la chute du "mur de Berlin", cette portion du "rideau de fer" qui depuis 1961 coupait l’Allemagne en deux. Cette chute, qui a contribué à la réunification de l’Allemagne, a été perçue comme un symbole de "l’effondrement du communisme" en Europe et comme une victoire du système capitaliste.
Ce fut d’abord le résultat de la mobilisation d’une population qui refusait de voir son pays séparé en deux États par une frontière infranchissable et qui se battait sur ce mot d’ordre : « Wir sind ein Volk ». Cela signifie en créole "Nou lé in pèp" et cette victoire du peuple allemand encourage le peuple réunionnais à continuer à se battre pour faire respecter tous ses droits fondamentaux et sa dignité.

Par ailleurs, on se souvient que Paul Vergès s’est toujours félicité de cette chute du mur de Berlin, qui symbolise pour lui la « faillite » d’un système soi-disant communiste n’ayant pas respecté les valeurs fondatrices du communisme (voir par exemple "Témoignages" d’hier et le livre "D’une île au monde"). Et le PCR a toujours combattu toutes les formes de totalitarismes, à commencer par celui que voulaient lui imposer dans les années de fraude et de répression certains dirigeants de… l’UMP d’aujourd’hui.
Malgré certaines avancées en termes de droits sociaux, de culture et de démocratie grâce aux luttes menées notamment depuis 50 ans par le PCR, les Réunionnais sont toujours victimes d’oppressions et de graves injustices. Ces "murs" ne doivent-ils pas être détruits dans notre île ?

Enfin, comme nous l’avons dit plus haut, il faut se rappeler que la chute du mur de Berlin fut considérée comme une victoire du système capitaliste. Mais qu’est devenu aujourd’hui ce système, qui affame 1 milliard d’habitants, prive 2 milliards de personnes d’eau potable, tue un enfant toutes les 6 secondes et met en péril l’humanité ?
Il n’y a donc pas d’autre solution que de dépasser à la fois le soi-disant "modèle" tombé il y a 20 ans et celui imposé aujourd’hui par la dictature du marché, de la recherche du profit maximum et du "tout-argent". Quand allons-nous fêter ensemble l’effondrement du mur du "tout-fric" ?

L. B.


Kanalreunion.com