Edito

À quoi sert un député ?

Témoignages.re / 20 juillet 2012

Durant la campagne électorale, il a été question de l’utilité des députés. À quoi servent-ils ?
Les députés ont la responsabilité de voter les lois, mais ils peuvent aussi faire des propositions. Quand des députés d’une majorité ne font que voter les lois que leur présente le gouvernement, ils servent de godillots. Mais quand des députés d’une majorité décident d’interpeller un gouvernement sur une question relative aux intérêts de leur peuple, alors ils servent la population qui les a élus.

Mardi avait lieu la séance des questions à l’Assemblée nationale. Alfred Marie-Jeanne, député de la Martinique, a parlé en son nom et au nom de deux autres collègues de son pays. Il a posé la question de « l’affectation des jeunes diplômés en dehors de la Martinique » pour reprendre les termes du compte-rendu intégral publié sur le site de l’Assemblée nationale. Député soutenant la majorité parlementaire, Alfred Marie-Jeanne a obtenu une avancée importante pour les jeunes Martiniquais. La réponse du ministre est un engagement garantissant l’affectation des contractuels martiniquais à la Martinique en cas de réussite au concours d’enseignant. C’est un pas essentiel dans la bataille pour la priorité à l’emploi des jeunes Martiniquais dans la fonction publique en Martinique. Alfred Marie-Jeanne a donc montré qu’il sert les intérêts de son peuple, c’est un député utile.

Personne ne peut nier qu’à La Réunion, le chômage des jeunes est plus important qu’en Martinique. Mais ce mardi 17 juillet, nos jeunes n’ont pu compter sur personne à l’Assemblée pour les défendre. Il était pourtant possible qu’ils posent la même question au ministre, et ce mardi ils auraient pu eux-aussi obtenir une réponse favorable, et cela d’autant plus que 6 sur 7 se disent membres de la majorité parlementaire. Mais la question n’a pas été posée, et donc c’est une occasion formidable qui a été gâchée.

Mais où étaient donc ces députés de La Réunion ? Qu’avaient-ils de plus important à faire que de demander au gouvernement d’œuvrer pour que notre jeunesse puisse plus facilement travailler dans son pays ? Chacun sait que ce n’est pas un manque de moyen, car ils peuvent se déplacer gratuitement jusqu’à Paris. Ce n’est pas non plus une question d’appartenance à un tel ou tel groupe parlementaire, puisqu’au cours des 5 dernières années, les séances des questions à l’Assemblée ont permis à des députés de La Réunion, membres à l’époque de l’opposition, de se montrer à la télévision, sachant pourtant que leurs questions n’avaient alors quasiment aucune chance de déboucher sur du concret.
Maintenant, ils sont dans la majorité et ils disent avoir l’écoute du gouvernement. Alors pourquoi sont-ils restés silencieux mardi ?
Depuis qu’ils sont à Paris, leur seul acte concret, c’est d’avoir voté la confiance au gouvernement et d’afficher leur soutien à un ministre en visite. Mais à part cela, à quoi servent-ils ?
Tous les coups médiatiques ne pourront rattraper leur grave manquement à la défense des intérêts du pays. Il fallait être mardi à Paris et y interpeller le gouvernement qui était présent ce jour-là à l’Assemblée nationale. Tout le reste n’est que diversion.

J.B.



Kanalreunion.com