Edito

À quoi servent nos député(e)s ?

J.B. / 25 juin 2012

La semaine écoulée a fait apparaître les premiers couacs entre les nouveaux député(e)s élus et la population qui a voté massivement en faveur du changement qu’on leur a promis. Notre académie a supprimé 160 postes d’enseignants dans les écoles primaires. Il n’y a eu que 15 postes supplémentaires pour La Réunion. Le compte n’y est pas. Cela concerne l’école primaire qui relève de la compétence des communes.

Or, nos députés sont tous des maires ou adjoints au maire, et le 7e, Vlody, est prétendant à la mairie du Tampon. Leur réaction, quand il y en a une, est très décevante. Sur un sujet aussi consensuel et sensible, ils ont montré leur incapacité à peser sur la décision gouvernementale. Dès lors, à quoi servent-ils ? Des député(e)s fantômes ?

Ils ont tous parlé d’emplois et surtout d’emplois aux Réunionnais. Que feront-ils quand le 1er juillet des centaines de personnes ayant déjà un emploi en France viendront occuper un poste d’emploi durable dans l’Education Nationale à La Réunion ? Si le changement c’est maintenant, alors ce scandale n’a que trop duré. Il faut abolir ce privilège d’un autre temps.

Combien coûte ce scandale ? Ils ont tous parlé des difficultés budgétaires de la France. Auront-ils l’insolence de voter le plan d’austérité du gouvernement alors que rien ne justifie que l’État dépense des dizaines de millions pour payer les voyages de travailleurs importés et financer leur confort par des primes d’installation faramineuses. Sans compter les dépenses liées aux regroupements familiaux. Les Réunionnais devront être vigilants dans les jours qui viennent.

Après avoir montré leur incapacité dans le scandale d’attribution de 15 postes, est-ce que nos député(e)s vont intervenir pour mettre fin à un autre scandale dans l’Éducation nationale : l’importation de quelques centaines de fonctionnaires à La Réunion ?

Il faut bien qu’ils servent à quelque chose les 7 député(e)s qui ont fait des promesses de travailler pour La Réunion !

J.B.


Kanalreunion.com