Edito

À une semaine d’une nouvelle ère

Témoignages.re / 28 avril 2012

Hier soir, le Parti communiste réunionnais a encore accentué la mobilisation pour faire gagner le candidat qui a signé un contrat avec la population. François Hollande soutient en effet les principaux axes de bataille que le PCR pousse en avant depuis de nombreuses années : autonomie énergétique et alimentaire, priorité à l’emploi des Réunionnais à La Réunion, répondre à l’urgence sociale par la création de deux grands services, relancer les grands chantiers pour créer les infrastructures de La Réunion du million d’habitants.

Nous sommes à une semaine du second tour, et la situation ne cesse de se clarifier. À La Réunion, grâce au PCR, François Hollande a obtenu la majorité absolue dès le premier tour. Les meetings enthousiastes du Parti communiste réunionnais et le travail des militants sur le terrain vont encore faire progresser ce score. Avec la dynamique autour du ralliement des autres candidats des forces de progrès à François Hollande, il est possible que ce dernier puisse obtenir 75% des voix, et cela d’autant plus qu’à La Réunion, Sarkozy aura du mal à faire progresser son score car il n’a pas de réserves.

Nous allons donc nous diriger vers un rassemblement sans précédent des Réunionnais autour d’un candidat qui a décidé de s’engager à inscrire dans son programme des mesures concrètes du plan de développement de La Réunion.

En France, Sarkozy est en train de continuer de perdre du terrain. Il a fait le choix d’aller convaincre les électeurs du Front national de voter pour lui. Et pour cela il est prêt à des compromissions. Il considère que l’extrême droite est un parti comme un autre, et il va même jusqu’à en reprendre l’argumentaire.

Hier, trois sondages sont allés dans le sens de plusieurs observateurs : la stratégie de Sarkozy fait reculer l’UMP. Des voix se font entendre dans ce parti pour dénoncer le franchissement de la ligne par Sarkozy dans sa course vers les électeurs de Mme Le Pen.

Sarkozy est en train de briser ouvertement les digues qui maintenaient une séparation entre les partis républicains et l’extrême droite. Il accélère encore sa défaite car il perd des électeurs dans son propre camp.

Pour notre pays, la victoire du candidat du changement ouvre la voie à de nouvelles perspectives. Dans cette bataille, le PCR s’est engagé comme un parti responsable, sur la base de propositions destinées à faire avancer les intérêts de son peuple. Le 1er avril dernier, François Hollande avait salué cet esprit de responsabilité du parti réunionnais. Il est clair qu’une nouvelle ère est sur le point de commencer, rendez-vous dans une semaine.

 J.B. 


Kanalreunion.com