Edito

A vouloir défendre l’indéfendable

Témoignages.re / 20 mars 2012

A vouloir défendre l’indéfendable, on sombre dans le ridicule. Telle est l’aventure que vient de vivre le journaliste du "JIR" qui a couvert le meeting de Mme Bello.

En effet, la Députée-maire a cru bon d’inviter, par carte postale appropriée, ses soutiens (ce qui justifie la présence d’Alamélou) de toute l’île dans le but de salir le PCR. Les propos rapportés par la presse ne trompent personne sur ses intentions malveillantes. Voilà qui clôt le débat entretenu par le "JIR" sur la légitimité des membres du PCR. Son journaliste ne cesse de proclamer l’existence de 2 sections à Saint-Paul alors qu’il est clair que nos détracteurs n’ont aucune envie de rester au PCR.

L’amalgame quand tu nous tiens.

Une bonne partie des personnes présentes n’a pas apprécié d’avoir été manipulée. Car, ce qui, à l’origine, devait débattre de la parité a été transformé en meeting en faveur d’une femme qui n’a eu de cesse de dénoncer le PCR et ses dirigeants avec une violence inouïe. Ces participantes ont été trompées. Mais, à quelque chose malheur est bon car elles ont pris conscience de la dérive d’une élue que le PCR avait toujours mise en avant.

Le journaliste du "JIR" trouve que le mélodrame n’est pas suffisant, il en rajoute. Il a trouvé plus de 600 participantes alors que ses collègues ont dénombré environ 250 ! Pourquoi a-t-il eu besoin de multiplier par 3 le nombre de présents ? Pourtant la salle est connue et il pouvait très bien compter jusqu’à 200 chaises. En fait, à travers cette exagération, il laisse poindre son amertume car probablement il en attendait plus. Voilà qui réduit sérieusement la portée de cette assemblée qui consistait à faire la promotion d’une seule femme.

La clarification continue.

Il faut être de mauvaise foi de vouloir faire la comparaison entre cette assemblée et le nombre de participants à la Conférence de refondation de la section Saint-Pauloise. D’un côté, il n’a compté que 70 personnes et de l’autre près de 9 fois plus. Quand on arrive à ce niveau d’exagération, il est nécessaire de poser ses valises pour faire une petite promenade, question de s’aérer un peu les esprits.

En définitive, il faut remercier le "JIR" de continuer sur la voie de l’amalgame et de l’exagération. La clarification continue.

J.B.


Kanalreunion.com