Edito

Air Austral : c’est la fierté de tout un peuple

J.B. / 31 août 2011

La Réunion est en récession économique. Certainement pour un bon moment. En conséquence, l’actualité regorge de faits relatifs aux entreprises réunionnaises qui souffrent ou font faillite. D’autres sont tout simplement vendues à des intérêts extérieurs qui n’ont que faire de l’avenir de notre population et de sa jeunesse. Une conséquence sociale : le nombre de chômeurs a dépassé 147.000. C’est que le capitalisme réunionnais est très mal en point. Il suffit de constater l’état de régression des grandes familles qui ont fait la gloire de La Réunion économique pour s’en convaincre. Les dernières décisions du gouvernement sont venues enlever toutes illusions à ceux qui rêvent d’un redressement à court terme.
C’est pourquoi il est bon de saluer les performances de la compagnie Air Austral qui vient de présenter à son personnel sa dernière acquisition : un Boeing 777-200 LR Wordliner. Il sera affecté à Mayotte. Un autre sera bientôt livré l’année prochaine. Et, en 2013-2014, il lui sera livré le premier des deux A380-800 fabriqués par Airbus. C’est un avion de 800 places conçu spécialement, sur commande, pour les besoins de La Réunion. Son personnel dépassera alors le chiffre de 1.000 individus, en grande majorité des jeunes Réunionnais. Son chiffre d’affaires pointe aux alentours de 350 millions d’euros !
Voilà qui vient tordre le cou aux idéologues de tous poils qui traitent les Réunionnais d’assistés ou qui proclament l’impossibilité de développer notre pays. Comment ne pas se féliciter du partenariat public-privé qui a trouvé dans ce projet la bonne articulation pour des succès partagés ? Comment ne pas exprimer la reconnaissance de tout un peuple envers 2 présidents exceptionnels : Pierre Lagourgue et Paul Vergès ainsi que vis-à-vis de son PDG historique, Gérard Ethève ?
Notre fierté réside également dans l’idée que le désenclavement de notre île est inséparable de celui des autres. Ainsi, la desserte de Mayotte se fera à l’aide de 2 Boeing Air Austral, flambants neufs. La population locale ainsi que ses élus ont réservé un accueil chaleureux à l’équipage qui a posé sur la piste réduite de Pamandzy, l’aéronef qui venait de relier Seattle, aux États-Unis, à Mayotte, dans l’Océan Indien, en 18 heures de vol ! C’est l’équivalent d’une distance "aller et retour", entre Paris et La Réunion.
Voyager par la compagnie Air Austral est devenu un acte citoyen et un encouragement à s’ouvrir davantage vers d’autres cieux. C’est la fierté de tout un peuple.

J.B.


Kanalreunion.com