Edito

Allo ! Docteur ! Pouvez-vous nous dire, de quelle maladie peuvent bien souffrir des communistes qui souffrent encore pour Bello ?

J.B. / 22 avril 2014

Il y a encore des âmes sensibles pour affirmer que Bello est communiste. Son bilan est simple. Elle prend le pouvoir. Elle accapare pour elle seule tous les leviers. Elle laisse mourir la structure qui l’a portée au pouvoir, en attendant de créer la sienne pour combattre ses anciens amis. Prenons le cas de la section PCR de Saint Paul. Elle était seule à la barre. Elle avait tous les leviers décisionnaires.

Dans cette commune renversée par un coup de force en 1959, plusieurs générations de camarades ont lutté et résisté pour que revienne la Liberté. Elle bénéficie de tout ce travail. En 2008, elle arrive au pouvoir avec une liste PCR-Alliance ouverte à d’autres. Un an après, en 2009, elle refuse de faire campagne pour Elie Hoarau qui conduit la liste aux élections Européennes. Elle terrorise tous ceux qui veulent faire quelque chose. Du reste, il n’y aura aucune campagne. La liste obtiendra 3500 voix. Mme Penchard (UMP) aura plus de voix que nous.

Le soir de l’élection, Pierre Thiébault, conseiller municipal, prend son courage à 2 mains et lui dit : « Mme la Maire, ce soir mon coeur saigne ». Elle réplique sèchement : « Eh, bien ! Le mien ne saigne pas ».

En 2012, Pierre Thiebault démissionne de ses fonctions au Conseil municipal, en déclarant publiquement et posément : « ...Entre vous, Madame la maire et le Parti, je choisis mon Parti ». Il y a au moins un qui ne s’est jamais trompé et il n’a trahi personne. Mieux, il est resté attaché à la majorité municipale et a voté plus de 95% des délibérations. Cependant, il a conduit des débats de fonds sur la garantie d’emprunt, la situation financière de la Sedre, l’extraction de roches à la Saline, etc. Cela lui a valu les pires propos, invectives et sarcasmes. Il fallait humilier cet homme simple. Il aurait suffit qu’un journaliste fasse un petit article pour arrêter cette méchanceté. Mais, il ne fallait pas dire du mal de Bello !

Et quand elle perd, elle a le culot de reprendre les mots de Pierre : « mon cœur saigne... ». La faute à qui ? Pierre est en train de remonter pièce par pièce la section communiste qu’elle a détruite. Il a porté avec Ary la liste Solidarité-Partage qui a fait 1,5%. C’est dérisoire. Mais, c’était suffisant pour que Bello ne gagne pas. Elle aurait pu tirer les leçons le soir du scrutin pour évaluer le gâchis qu’elle a crée. Non, elle préfère se moquer du « 1% » obtenu par Ary ! Elle ne parle pas de la perte de la mairie, de ses responsabilités. Elle continue à s’indigner et se montrer victime.

Un observateur honnête peut constater qu’en s’en prenant de la sorte à Pierre, il lui a clairement signifié qu’il était quantité négligeable, et qu’elle n’avait pas besoin de lui. C’est exactement comme « le 1% ». Elle déclare fièrement sur Réunion1ère avoir « laminé » le PCR. Alors, pouvez-vous nous dire, Docteur, de quelle maladie peuvent bien souffrir des communistes qui souffrent encore pour Bello ?

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Salut Camarades

    Pour une fois qu’on a pas peur de dénoncer publiquement à travers "Témoignages",Nos faux ami (es). Que se soit : Mes dames Bello, Murin et les autres. Nous avons perdu Beaucoup à cause de ces personnes au sein de notre famille communiste.
    Et, certains militants De bases nous reproches des choses et son contraire.
    Ayant perdu des éléctions à cause d’un passif lourdement attribuer par nos faux-ami (es). Aujourd’hui ils nous demandent des comptes sans tenir compte tout les problèmes créent Par ces Individus. Il ne faut pas dire que notre Parti mange ses enfants, car ses personnes on été nos dirigeant, les cadres de notre Parti. Je crois qu’il nous reste de tourner vers l’avenir et continuer d’être un Parti de masse et de classe. N’Artrouve. Richemont

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Eskize amwin Richemond, eske ou krwa vréman ke toute krétien i sar léglise ou la sapèle, kan nou antan zafère lo prète la fé èk bann ti garson ? 2èment : eske ou krwa ke pou ète kominiss i fo ète dann in parti, malgré lé zérèr konstaté, ou alor kontiniyé son somin de kominiss konvinku sans rougir des erreurs des autres ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com