Edito

« Alon pran nout lavnir an min ! »

LB / 7 décembre 2009

Comme nous l’avions dit dans notre édition de samedi, de plus en plus de jeunes Réunionnais s’expriment et agissent, de différentes façons, pour combattre les difficultés et les injustices auxquelles ils sont confrontés. Nous en avons eu plusieurs nouvelles preuves ce week-end, et nous en citerons deux.
La première est le grand nombre de jeunes — élèves, sportifs, artistes, militants associatifs, élus, salariés du public et du privé — qui se sont investis bénévolement dans les manifestations pour le Téléthon en faveur des personnes et de leurs proches qui souffrent de maladies génétiques.
On en a eu une autre illustration lors de la soirée organisée à La Plaine des Palmistes et retransmise sur Télé-Réunion, qui a exalté la solidarité réunionnaise face à ces souffrances.
En clôture de cette soirée, un jeune artiste a lancé un appel à tous ses compatriotes à suivre cette solidarité exemplaire et à la faire vivre toute l’année. « Là est mon chemin. Faire que nos enfants aient de meilleurs lendemains. Veux-tu prendre ma main ? », a chanté J.F. Gang.
Hier matin, c’est une réponse très positive qui a été apportée à cet appel, lors de la 1ère Rencontre de la Jeunesse, organisée à Saint-Denis par l’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion (AJFER). En effet, de nombreux jeunes de toute l’île y ont participé, la qualité des interventions fut très élevée et les participants ont exprimé avec force leur volonté d’en finir avec le système actuel, qui aura des effets de plus en plus catastrophiques.
Les responsables des deux principales collectivités réunionnaises ont montré la qualité de leur écoute de ces messages et ils ont apporté leur soutien à ce combat des jeunes. Nassimah Dindar, présidente du Département, et Paul Vergès, président de la Région, les ont appelés à « casser le système » injuste qui les opprime et à « prendre le pouvoir demain » car « le sort de votre génération est en cause pour chacun ».
Au nom des jeunes de l’AJFER, Gilles Leperlier a annoncé de nouvelles mobilisations dans les mois à venir afin de faire aboutir leurs projets au service de La Réunion et pour un nouveau modèle de développement. Au moment où s’ouvre le Sommet mondial de Copenhague sur le réchauffement climatique, la jeunesse réunionnaise a donc plus que jamais raison de se fixer cet objectif : « Alon pran nout lavnir an min ! »

L. B.


Kanalreunion.com