Edito

Après moi, le déluge !

LB / 20 avril 2010

À peine arrivé à la Direction du Conseil régional, le nouveau président décide d’effacer du site internet de la Région tout le bilan et tous les projets de l’ancienne majorité. Plus de tram-train, plus de MCUR, plus de 19 Mars avec Aimé Césaire…, tout ce qui a été accompli avant Didier Robert est jeté à la poubelle et les Réunionnais n’ont plus droit à ces informations. (voir ci-après)
Voilà la manière de fonctionner du président UMP de la Région : il croit que pour des projets comme le tram-train, la réalité se fera comme sur un site virtuel et qu’il suffit par exemple d’effacer le nouveau transport ferroviaire pour qu’il disparaisse. Il oublie que La Réunion est sous un régime d’état de droit et que les contrats signés par une collectivité avec d’autres institutions doivent être respectés.

Ce faisant, d’une part, Didier Robert ne respecte pas le principe de continuité dans les contrats d’un partenariat institutionnel. D’autre part, il se fait représentatif d’une classe politique clientéliste, c’est-à-dire dont le seul but est de se faire réélire par tous les moyens.
Ce comportement vise-t-il à faire revenir La Réunion en arrière ? Et d’ores et déjà, l’ancien maire du Tampon proclame ouvertement : avant moi, il n’y avait rien ; aujourd’hui, je distribue les postes et casse les projets ; et après moi, le déluge !

L.B.


Kanalreunion.com