Edito

Arrêtons de jouer à l’autruche !

LB / 20 octobre 2009

L’Histoire s’accélère dans le monde, et les effets cumulés de la croissance démographique, du réchauffement climatique et du pillage des richesses de la planète par les plus riches se font de plus en plus sentir. Tous les jours tombent des informations sur les conséquences de l’aggravation des inégalités entre les humains et de la dictature des privilégiés, qui font tout pour empêcher la remise en cause de ce système (voir le G20).
À La Réunion, c’est pareil : cela fait des années que les communistes et d’autres démocrates interpellent les décideurs de l’élite sociale sur les menaces qui pèsent sur notre société et proposent des solutions concertées pour corriger les inégalités entre Réunionnais. Réponse de ceux qui vivent dans le luxe, l’insouciance et l’inconscience : le silence et l’attente que Paris règle les problèmes.

Or le totalitarisme financier, cautionné par le pouvoir, est tel que le déficit budgétaire de la France a doublé (8% du PIB ), de même que le taux d’endettement de l’État français (environ 110 milliards d’euros). Et à La Réunion, les collectivités doivent faire face à une forte baisse de leurs recettes fiscales, notamment celles de l’octroi de mer.
Comment, dans ces conditions, faire respecter le droit de tous les Réunionnais à un emploi stable correctement payé, à un logement décent, à une formation de haut niveau, à la reconnaissance de son identité culturelle, à la responsabilité dans la gestion des affaires de son pays ? Certainement pas en restant dans la jouissance irresponsable de l’assistance de luxe.

Ce n’est pas le hasard, le destin ou une force surnaturelle qui fait que 52% des Réunionnais doivent vivre sous le seuil de pauvreté, c’est un problème structurel. Il y a là la base d’un combat commun pour appliquer des valeurs universelles et faire en sorte que certains arrêtent de s’empiffrer en demandant toujours plus, tandis que les autres doivent se contenter des miettes.
Si les classes privilégiées continuent de rester la tête dans le sable d’or et d’argent, les effets de la crise vont continuer à s’accélérer. Il faut donc renforcer l’entente entre Réunionnais pour changer complètement de politique et arrêtons de jouer à l’autruche.

L. B.


Kanalreunion.com