Edito

Assumer ses responsabilités en toutes circonstances

J.B. / 28 septembre 2011

Les Réunionnais sont habitués au lendemain des élections. D’un côté, il y a les vainqueurs qui fêtent, de l’autre il y a les perdants qui ont mauvaise mine. Ce lundi sort de la tradition. Tout le monde s’interroge.

On s’interroge sur les résultats. Des questions fusent de toutes parts sur les chiffres sortis des urnes et attribués à chaque liste. Il est très rare qu’une liste obtienne la totalité de son potentiel de voix. Mais cette fois-ci, l’UMP et le PS font le plein. Virapoullé obtient malgré tout 163 voix alors qu’il n’avait pas de gros bassins de voix, n’étant plus maire. Une seule chose est sure : il a manqué à la liste de l’Alliance/Modérés, un tiers de son potentiel de voix.

On s’interroge sur les flux des électeurs d’une liste à l’autre. Les réponses abondent. D’abord, les certitudes sont très nombreuses. Cela a le mérite de remplir le vide occasionné par la question. D’autres profitent pour régler des comptes. Une seule chose est sûre : ces résultats sont surprenants. Il y a donc nécessité de déterminer les éléments de compréhension de la situation. Les réactions spontanées ne peuvent pas remplacer une analyse. Surtout que là, les traditions se sont perdues. Les 163 voix de Virapoullé viennent d’où ? Si du camp de l’Alliance certaines personnes ont élargi leur vote à la gauche, le PS a donc paumé des voix en chemin… Qui peut affirmer que dans le score de Virapoullé, il n’y avait pas de votes issus du potentiel UMP ? Est-on vraiment certain que la liste de l’Alliance n’a attiré personne ? Si tel est le cas, cela viendrait en conséquence à souligner la perte profonde dans ce camp.

On s’interroge sur la décision de Paul Vergès. Les commentaires sont nombreux. Il y a ceux qui jugent le geste avec panache. D’autres regrettent, surtout qu’il est déjà élu. Ceux-là s’attendent à ce qu’il préside la première assemblée au Palais du Luxembourg. Enfin, vous avez les réactionnaires dont la palette d’individus va de l’anticommuniste habituel aux adeptes de l’euthanasie politique. Médiatisation oblige, les journalistes observateurs se lancent dans des supputations.

Le communiqué du PCR vient apporter une contribution, issue de la plus importante composante de la coalition qui soutenait la liste aux résultats controversés. Le contenu appelle à la retenue devant des conclusions précipitées et appelle à préparer les prochaines échéances dans la cohésion. Le PCR invite chacun à assumer ses responsabilités devant la dégradation accélérée de la situation sociale. La presse quotidienne nous informe constamment sur les éléments d’une crise plus profonde à La Réunion qu’on ne trouve pas en France. Le politique peut-il continuer à se lancer dans des approximations ? Le réveil populaire risque de surprendre plus d’un et faire mal.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • pourquoi le parti communiste ne viendrait il pas un grand parti comme dans le passé ,faudrait il crée cette alliance avec les autes composants(les verts,les moderés les socialistes,ect)pour que la réunion avance.Les dirigeants du part communiste réunionnais d’ouvrent s’ouvrire plus vers ceux qui contribuants demain à l’avenir et le progrés,et le développement du pays.le parti communiste a le potentiel pour que ça avance avec les jeunes réunionnaises,réunionnais d’aujourd’hui ils ont ces valeurs et l’intelligence pour construire la réunion de demain .Faire une autre politique plus juste pour ceux qui vivrent,une jusitice sociale pour tous ceux qui ont plus besoin,de savoir que le parti communiste et avec eux .A quoi serre les beaux discours,les belles paroles est-que ça remplit la marnite personne ne peut à quoi nous resserve demain ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com