Edito

Attaque de Garissa : la guerre s’installe à quelques heures de La Réunion

J.B. / 4 avril 2015

Jeudi, une attaque meurtrière a tué près de 150 personnes dans une université au Nord-Est du Kenya. Les assaillants sont venus de la proche Somalie, ils font partie des Shebabs, un groupe de combattants extrémistes. Ils ont tiré sur des étudiants en pleine nuit. L’armée kenyane a riposté jusqu’à la mort des Shebabs. En septembre 2013, les Shebabs s’étaient emparé d’un centre commercial à Nairobi, la capitale kenyane. Ils avaient soutenu un siège de plusieurs jours avant d’être vaincus. Plus de 70 personnes avaient été tués. Il font remonter à 1998 pour une attaque aussi meurtrière au Kenya. L’ambassade des États-Unis avait alors été la cible d’une voiture piégée : plus de 200 morts.

Pour les Réunionnais, ces événements peuvent apparaître lointains. Ils sont en Afrique et pas en Europe. Mais en réalité, ils sont très proches. Le Kenya est sur la rive de l’océan Indien. Quand un avion relie La Réunion à la France, il survole cette région allant du Kenya à la Somalie. À quelques heures de La Réunion, sur la côte africaine de l’océan Indien, c’est un état de guerre permanent. Le foyer de l’instabilité réside en Somalie. Il faut se souvenir du débarquement devant les caméras de l’armée américaine sur les plages somaliennes : 25.000 soldats étaient là pour « Ramener l’espoir ». Ils se sont retirés bien plus discrètement moins de deux ans plus tard, laissant le pays totalement déstabilisé.

Cible d’attaques des Shebabs à ses frontières, le Kenya a décidé de prêter main forte à la mission de l’Union africaine en Somalie en intervenant dans ce pays. Son armée a aidé à faire reculer les Shebabs, ces derniers ont riposté en multipliant les incursions loin à l’intérieur du Kenya.
La guerre n’est donc qu’à quelques heures de nos côtes. Elle ne se limite plus à la Somalie et se rapproche.


Kanalreunion.com