Edito

Attention aux plats cuisinés et autres préparations !

J.B. / 27 février 2013

Depuis l’annonce que de la viande de cheval a été trouvée dans des plats cuisinés de la marque Findus, c’est la panique en France et en Europe. Les enseignes agroalimentaires très connues tombent les unes après les autres, flinguées par la crise de confiance et les contrôles sanitaires plus pertinents.

Des marques historiques sont touchées et les gens expriment leur dégoût pour des tromperies sur les aliments, souvent très populaires. Mais, la contagion ne fait que commencer, car avec la globalisation des échanges plus personne n’est à l’abri d’une « erreur » qui rapporte gros aux capitalistes profiteurs sans vergogne.

Il y a eu Findus qui a occupé le devant de l’actualité pendant une semaine. Picard, qui vient de s’installer à La Réunion, ne s’est pas fait attendre même s’il n’avait rien à se reprocher. Puis, Nestlé-Buitoni a continué la liste, suivi aujourd’hui par les raviolis en conserve Panzani préparés par William Saurin. On y a trouvé de la viande de cheval. L’accusé s’en défend en rejetant la faute sur ses fournisseurs. C’est tellement commode et manque cruellement de courage.

Face à ce désastre sanitaire qui aura des conséquences économiques certaines, le gouvernement a ordonné de nouvelles enquêtes pour déterminer l’ampleur de la fraude et s’apprête à sanctionner sévèrement afin de protéger l’économie française. En effet, le temps presse et d’autres régions du monde seront atteintes dans peu de temps. Déjà, en Afrique du Sud, de la viande d’âne et de cabri vient d’être trouvée dans des plats préparés et produits transformés : saucisses, steaks, hamburgers.

Enfin, voilà que le géant de l’ameublement IKEA, fait parler de lui. Il est également producteur de boulettes suédoises. Il a fini par retirer ses produits sur plusieurs continents, dont des pays comme la Thaïlande et Hong Kong.

J.B.


Kanalreunion.com