Edito

Aujourd’hui, c’est le jour le plus triste pour les bas revenus

J.B. / 31 mai 2013

À partir de ce soir, le gouvernement va enlever à 40.000 travailleurs Réunionnais le RSTA, un complément de revenu arraché, en 2009, par les luttes de COSPAR dans le but de compenser la cherté de la vie. Chaque travailleur perdra jusqu’à 100 euros mensuels. Une telle décision a été prise par un gouvernement socialiste qui, traditionnellement, ne peut être suspecté d’atteinte discriminatoire envers les bas revenus. Ce qui signifierait qu’il s’apprête également à amputer les revenus indexés sur la vie chère.

En effet, en 2009, des milliers de Réunionnais ont manifesté dans la rue pour réclamer un complément de revenu pour des salaires ne dépassant pas 1,4 fois le SMIC. Le nombre de bénéficiaires voisinait les 80.000 personnes, seulement à La Réunion. Cette revendication était légitime, car le gouvernement versait déjà depuis 50 ans un supplément de traitement aux agents de l’État. En l’absence de chiffre précis, le montant dépasserait 800 millions euros annuellement. C’est une somme considérable engagée par l’État et les Collectivités auprès de 25.000 agents.

Par comparaison, la perte du RSTA pour les 40.000 individus avoisine les 50 millions d’euros. C’est aussi une énorme perte pour La Réunion. Les autres catégories, en particulier, les bénéficiaires de minimas sociaux ne perçoivent rien qui puisse leur permettre de compenser le coût de la vie.

Désormais, on revient à 4 ans en arrière. La seule catégorie sociale percevant une sur-rémunération de 35% pour compenser la vie chère, c’est celle des fonctionnaires titulaires. Que fera le gouvernement socialiste ?

J.B.


Kanalreunion.com