Edito

Bello : Bondié pini pa galé

J.B. / 7 mai 2014

Il y a quelque chose de surréaliste dans ce pays : il ne faut rien dire sur Huguette Bello sinon vous êtes accusés de lui en vouloir. Même Réunion Première s’y est mis, la semaine dernière quand nous avons parlé de « ballet des hypocrites ». Bizarrement, on feint d’oublier toutes les diatribes de Bello vis à vis de Roland Robert et la direction du PCR à laquelle il contribuait régulièrement et collectivement. Huguette Bello trompe les médias qui, à leur tour, orientent faussement l’opinion.

Un exemple : tous les responsables politiques ont signalé la grande sagesse du défunt et sa fidélité à son Parti. Ce ne sont pas les valeurs de trahison que les orateurs ont mises en avant. Qui a porté atteinte à son parti, au point de s’en féliciter publiquement de l’avoir « laminé » ? Il n’y a pas eu que les tentatives de Debré et ses amis. Imaginez la réaction de Roland quand le PCR est attaqué par quelqu’un comme Huguette Bello qui a tout eu du parti, comme personne d’autre ne l’a obtenu. N’y a-t-il pas quelque chose d’hypocrite de venir aux premiers rangs entendre les éloges faits à cet homme et à son parti ? Est-ce qu’elle a applaudi, au fait ?

Quand elle est venue habiter à la Possession, Roland Robert l’a coopté comme adjointe. Elle n’a fait qu’un seul mandat. Pourquoi ? Qu’elle s’explique donc ! Elle n’avait plus aucun mandat quand le Parti lui a demandé de prendre la place de Claude Hoarau, Député sortant de la circonscription, qui a accepté d’aller porter la contradiction dans l’Est, face à Virapoullé. A sa place, cela aurait pu être Roland Robert : il aurait fait un très bon Député-Maire, en tout cas pas moins que l’actuelle députée. Cette tactique n’était pas gagnée d’avance ! Mais, grâce à la discipline de tous, les 2 furent élus. Il n’y avait qu’au PCR qu’on pouvait voir ça ! Sous l’éclairage visionnaire de la « direction canal historique » ! Huguette Bello n’avait jamais manqué de solidarité venue du Port et de la Possession (et bien d’autres sections) pour maintenir le flambeau de la seule femme député. Imaginez la réaction de Roland Robert quand, en 2012, elle interdit à nos 2 maires d’être Député alors que l’occasion nous permettait d’en arracher 2 !

Non, elle est la victime de personne. Elle a 64 ans. Elle a bien entamé son 4e mandat de Député. Elle sait parfaitement ce qu’elle fait. Et, ce qu’elle fait n’est pas bien. La population de Saint-Paul, parmi laquelle des milliers de femmes, l’a lourdement sanctionné au bout d’un mandat. Ainsi à l’heure du jugement, le mensonge n’est pas passé. Pour paraphraser Justin : Bondié puni pa galé !

 Justin 


Kanalreunion.com