Edito

Bientôt les JO de l’emploi et de la sauvegarde de la planète ?

J.B. / 16 août 2012

Les Jeux olympiques de Londres, c’est fini. Le monde entier avait les yeux rivés sur les évènements sportifs et culturels qui ont fait étalage de toutes sortes de performances. Les Réunionnais ont été entraînés dans la folle ambiance du hand-ball français en soutenant les exploits de « l’équipe de Narcisse » ! En attendant que les athlètes reviennent humblement sur la planète Terre, les prochains JO auront lieu au Brésil, à Rio, dans 4 ans. Ça promet !

Durant ces jeux, un autre exploit a occupé les médias. Les Américains ont posé sur la planète Mars un engin roulant capable d’explorer le sol et nous envoyer des images d’une rare précision. La réussite a été possible grâce à une grande maîtrise des équipes internationales engagées dans l’aventure. On oublierait presque les succès des Chinois sur 2 plans : l’espace et la mer. Ils ont réalisé un arrimage manuel dans l’espace entre un module habité par trois personnes et une plateforme en orbite. De même, ils sont descendus à plus de 7.000 mètres sous la mer.

Toutes ces aventures ont été vécues avec fébrilité par les protagonistes et leurs supporters ; elles montrent les capacités de l’Homme à se dépasser, dans les compétitions sportives comme dans les connaissances fondamentales et pratiques.

Cependant, toutes ces performances, si belles soient-elles, n’arrive pas à égaler, au stade actuel, l’incapacité de l’Homme d’unir ses efforts pour le sauvetage de sa propre planète qui lui sert aussi bien de maison, de jardin que de garde-manger. Personne n’a pu traiter ne serait-ce que le problème de la pénurie d’emploi, un fléau mondial qui pénalise la jeunesse, celle-là même qui se défonce pour une médaille, symbole de réussite suprême.

Et l’on se met à rêver d’une médaille d’or qui viendrait récompenser le pays qui aura fait le plus en faveur de l’emploi des jeunes ! Rendez-vous à Rio 2016 pour les JO de l’emploi et de la sauvegarde de la planète. La ferveur populaire sera garantie.

J. B.


Kanalreunion.com