Edito

Bombardement de la bande Gaza par Israël : les pays occidentaux pris à leur propre piège

J.B. / 21 novembre 2012

Depuis plusieurs jours l’armée israélienne, bombarde, détruit et tue à Gaza. L’une des plus puissantes armées du monde a décidé de mobiliser des forces navales, aériennes et terrestres afin de venir à bout de la résistance palestinienne à Gaza. Rarement, on vu un tel déluge de feu sur une population quasiment sans défense. Chaque jour, la télévision montre des images de la supériorité militaire des Israéliens. On a même été abreuvé d’images montrant des attaques en temps réel ! On se croirait dans des scènes de film digne de Stars War’s. En face les Palestiniens de Gaza ne pouvaient aligner que quelques roquettes envoyées sur les zones frontalières. La comparaison des forces militaires montre un véritable déséquilibre.

Quand les médias occidentaux sont quasiment tous gagnés à la cause d’Israël présentent l’évènement comme un affrontement ou un conflit, c’est vraiment ridicule, car les disproportions des forces en présence sont littéralement démesurées.

Il est clair qu’Israël joue les gendarmes au Moyen-Orient au service des pays occidentaux qui le lui rendent bien. En effet, le peuple palestinien subit depuis un demi-siècle une tentative de génocide comme on a rarement vu. L’Occident si prompt habituellement à faire de la morale contre les dictatures et à soutenir les victimes se ridiculise dans ce dossier.

La plus grande hypocrisie vient des Etats Unis.

A l’occasion de son élection en 2007 aux USA, Barak Obama avait prévu dans son programme la reconnaissance de l’Etat palestinien. On a même assisté lors de son déplacement en Egypte, l’année suivant son élection, à un discours où il déclarait que l’Etat palestinien serait reconnu avant un an. Force est de constater qu’il n’a rien fait pour soutenir une juste revendication et honorer une promesse électorale aux yeux du monde.

Son premier mandat se termine dans un vaste mensonge officiel. Lors de la dernière campagne présidentielle qui a conduit à son renouvellement, il n’a pas réitéré sa proposition. Au contraire, il a justifié l’invasion de la bande de Gaza par l’armée israélienne. Personne ne sera donc étonné que le déclenchement de l’assassinat des Palestiniens dans la bande de Gaza ait commencé juste après le renouvellement d’Obama à la tête des Etats Unis.

J.B.


Kanalreunion.com