Edito

Bon travail réunionnais

Témoignages.re / 28 mai 2011

Cela fait moins de deux ans qu’Élie Hoarau a été élu au Parlement européen, et déjà d’importants résultats ont été obtenus.
Nous sommes dans un contexte de crise économique. En France, le gouvernement a saisi ce prétexte pour faire des coupes drastiques dans des budgets qui concernent les Réunionnais au premier chef. C’est le gel des dotations aux collectivités territoriales alors que ces institutions sont en première ligne face à l’urgence sociale. C’est la baisse de la LBU qui finance la construction des logements sociaux. C’est la suppression de postes dans l’Éducation nationale dès la rentrée prochaine. Toutes ces décisions aggravent la situation de notre île, même les magistrats se sont mis en grève pour protester.

La crise économique vécue par la France, elle est encore plus grave dans d’autres pays européens. L’Irlande, la Grèce et le Portugal ont dû demander l’aide du Fonds monétaire international pour boucler leur budget. C’est un choc pour les Européens, car ils pensaient que les plans d’ajustement structurels, c’était dans les pays du Sud mais pas chez eux.
Dans l’Est de l’Europe, des gouvernements ont cassé le Code du travail et baissé les salaires des fonctionnaires. Voilà le contexte dans lequel se déroulent les discussions sur la contribution de l’Union européenne au développement de La Réunion.

Mais à la différence de la France, les Européens n’ont pas décidé d’une baisse des crédits. Les collègues d’Élie Hoarau ont au contraire affirmé le principe du maintien des fonds structurels pour les Régions ultrapériphériques à leur niveau actuel au minimum. Ce résultat n’est pas un hasard, c’est dû à un bon travail réunionnais. Car depuis son élection, Élie Hoarau n’a pas ménagé ses efforts pour faire entendre nos revendications et porter également les intérêts des autres Régions ultrapériphériques avec ses collègues de la Conférence des députés des RUP. Le résultat de ce travail, c’est la porte ouverte à l’espoir.

J.B.


Kanalreunion.com