Edito

C’est déjà une belle victoire

Témoignages.re / 30 janvier 2012

Ils étaient tous contre Maurice Gironcel. C’était le candidat à abattre. Il n’était pas dans la Mairie. Ils l’avaient tous éliminé politiquement. Il est sorti en tête du premier tour avec 1.500 voix d’avance sur le deuxième. C’est déjà une très belle victoire.

On oublie bien vite : Maurice Gironcel et le PCR avaient demandé le respect de la parole donné en public. Alamélou n’en voulait pas, disant que sa liste était prête. Vantard comme un pou, il prétendait qu’il avait même la majorité de la Section communiste de Sainte-Suzanne avec lui. Il aurait pu faire liste commune avec Yolande Pausé, il avait préféré faire cavalier seul. Une fois de plus, les yeux étaient plus gros que le ventre.

Comme il était en perdition, le rédacteur en chef du "JIR", Yves Montrouge, flanqué de son compère Jismy Ramoudou, avait organisé une émission télé pour tenter de le sauver. C’était une manœuvre qui n’avait pas permis à Maurice Gironcel d’être présent. Nous avons assisté à un débat militant contre Maurice, Paul Vergès et le PCR. Yves Montrouge s’était permis d’attaquer Paul Vergès en son absence. Reprenez le "JIR" et voyez le nombre d’articles insultants qui étaient consacrés à Maurice Gironcel et au PCR !

Eh bien, malgré tout cela, c’est Maurice Gironcel que le peuple a mis en tête. C’est la preuve que c’est un maire qui est très lié à la population et qui le lui rend bien. Dans cette Primaire, Alamélou a été battu et bien battu. Aura-t-il le courage de reconnaître qu’il a perdu et de laisser la place ? Si jamais il reste, aura-t-il l’intelligence d’abandonner le mandat de conseiller général qu’il détient grâce au concours des communistes et de Maurice Gironcel ? Va-t-il ajouter à la trahison la tromperie de l’électorat : faire croire qu’il est encore « communiste » ou, comme disent certains commentateurs, « issu du PCR » ?

La grande leçon de ce scrutin, c’est le peuple qui vote. Le peuple a voté et a désigné Maurice Gironcel. Le peuple veut retrouver son maire. Le premier tour montre le choix de la population. Dimanche, c’est la victoire définitive.

J.B.


Kanalreunion.com