Edito

C’est le moment d’exiger des décisions concrètes des candidats aux élections

J.B. / 28 juillet 2015

François Hollande avait déclaré qu’il se représenterait à un nouveau mandat que si la courbe du chômage se redressait. A-t-il parlé trop tôt ? A-t-il voulu recentrer le débat politique en ramenant ses prétendants sur l’essentiel ? En en faisant un enjeu personnel, il a placé la barre très haut et mis une énorme pression sur tous les prétendants. Au-delà des promesses, il faudra bien répondre aux attentes de chômeurs déjà recensés ainsi qu’aux chômeurs potentiels. La crise de l’agriculture qui se prolonge n’est pas un bon indice du redressement tant souhaité.

Dans l’Est de la France, en Alsace, les agriculteurs ont bloqué des camions et refoulé leur cargaison après avoir constaté des produits qu’ils accusent de concurrence déloyale. Près de 200 camions ont été interceptés, selon les dépêches. Du côté allemand, les protestations contre ces exactions françaises sont très vives. Les producteurs allemands font appel aux instances européennes pour faire appliquer la libre circulation des marchandises. Au Sud, des actions analogues ont été conduites contre des livraisons provenant d’Espagne. D’autres manifestations ont eu lieu sur l’ensemble de la France. En particulier pour remettre en cause les annonces gouvernementales de la semaine dernière. Sur les 600 millions, il n’y aurait que 100 millions d’aides directes, le reste ne serait qu’une garantie d’emprunt.

La France joue gros contre les autres membres de l’Union Européenne. Dans cet ensemble, sa parole était respectée quand elle se montrait généreuse. Mais aujourd’hui elle est concurrencée sur ses points forts agricoles. Et, globalement, elle a passé le leadership européen à l’Allemagne. L’intransigeance allemande dans l’affaire grecque montre comment elle sait s’en servir. Quelle mesure le gouvernement pourrait-il encore avancer pour calmer la colère des agriculteurs-citoyens ?

Car, si les manifestants n’obtiennent pas une remontée des prix durables, ce sera la faillite pour bons nombres d’exploitants. L’augmentation du nombre de chômeurs sera inévitable et le redressement de la courbe du chômage deviendra impossible. Tous les candidats auto-proclamés aux Régionales de décembre 2015, comme les prétendants à la Présidentielle et Législatives de 2017, ne peuvent plus échapper aux débats sur le redressement de la courbe du chômage. Hollande a piégé toute la classe politique. Ainsi, verra-t-on peut-être la fin des mensonges masqués par l’agitation des créatures médiatiques érigées en solutions.


Kanalreunion.com