Edito

C’est une chance exceptionnelle pour agir

J.B. / 3 juin 2014

Le Parti Communiste Réunionnais n’a pas tardé pour pousser son avantage après la défaite de tous les autres partis, devancés par le Front National. Samedi, le Conseil Politique a passé en revue la situation et a rappelé la nécessité de répondre aux attentes de la population pour que les frustrations ne se transforment pas en vote sanction. Pour le PCR « l’urgence est de faire évoluer le cadre actuel pour que les Réunionnais puissent avoir les moyens politiques de défendre leurs intérêts, dans un contexte mondialisé ». Plus précisément, le parti propose au gouvernement de « ne pas repousser l’opportunité de nouer un véritable pacte de responsabilité politique et sociale, au sein de la République, prenant en compte les conséquences de l’intégration de La Réunion dans son environnement géographique et politique ». Cela fait déjà 2 ans que Hollande est passé à La Réunion et dit tout le bien qu’il pensait de la lutte pour l’émancipation.

En effet, la France est une référence en matière de Droits Humains. Mais, elle a été mauvaise en matière d’émancipation des peuples. Le Vietnam et l’Algérie ont payé un lourd tribut pour obtenir leur liberté. Madagascar a souffert du massacre de 100.000 de ses habitants. Il y a certainement moyen d’agir plus intelligemment. Aujourd’hui, les enjeux de la mondialisation poussent à la constitution de marchés régionaux, préludes au marché unique mondial. La Réunion est au cœur d’une zone de 45 à 50 millions d’êtres humains au milieu de ce siècle. Il n’y a donc rien de plus naturel que de chercher à s’insérer dans cet ensemble à la démographie dynamique.

C’est une chance exceptionnelle à saisir. Le Président de la République sera en juillet aux Comores pour la rencontre des chefs d’Etat de cette zone. Il peut marquer l’histoire. C’est le moment idéal.

J.B.


Kanalreunion.com