Edito

Ça c’est de la politique !

LB / 15 mai 2010

Mercredi prochain, l’Association des docteurs et doctorants de La Réunion (ADDR) organise au campus universitaire du Moufia son 3ème Forum annuel des jeunes chercheurs, sur le thème : "La Réunion, quels défis pour quel développement ?". Pendant toute une journée, une vingtaine d’étudiants réunionnais, qui préparent des thèses de 3ème cycle, feront connaître les résultats de leurs recherches sur des défis comme ceux de la technologie, de la diversité et de l’environnement.
Lorsqu’on voit la richesse, l’intérêt et la pertinence des nombreux thèmes auxquels ces jeunes chercheurs consacrent leur travail, on ne peut que les féliciter, ainsi que leurs accompagnants. D’ailleurs, il est très significatif que des "zarboutan" de la recherche réunionnaise comme François Garde, Wilfrid Bertile et Jean-Pierre Avril viennent apporter leur contribution à ce Forum.

Pour toutes ces raisons, "Témoignages" salue le haut niveau de conscience de cette nouvelle génération de Réunionnais, qui montrent non seulement leurs compétences mais aussi leur conviction que l’avenir de leur pays passe par le développement durable. Ils savent, en effet, que celui-ci est la seule alternative pour réparer les séquelles de l’esclavage et de la colonisation dans notre pays.
Encore faut-il donner au concept de "développement durable" un contenu prenant en compte toutes les dimensions de l’épanouissement humain : une économie solidaire, une société équitable, un environnement respectueux de la bio-diversité, une culture libre, une gouvernance démocratique et responsable. Sur ce chemin, que de défis à relever et que de changements à réaliser… !

Comment donc ne pas faire le lien entre le travail de nos jeunes chercheurs et celui accompli dans le même sens depuis des décennies par les dirigeants du PCR, de l’Alliance et leurs amis ? Car le développement durable a toujours été au centre de leur combat.
Et aujourd’hui, lorsqu’on voit ces jeunes de La Réunion travailler à l’enrichissement du patrimoine mondial de la connaissance, on se dit que c’est un moyen essentiel pour se préparer à prendre en main son avenir, en inventant un modèle réunionnais de développement. Dans le sens le plus noble du terme, ça c’est de la politique !

L. B.


Kanalreunion.com