Edito

Chagossiens et Palestiniens : des avancées pour le droit de vivre librement dans son pays

J.B. / 4 décembre 2014

Mardi, l’Assemblée nationale a adopté une résolution demandant la reconnaissance de l’État palestinien. Hier, le Sénat accueillait les ambassadeurs de la Palestine, d’Israël, et le ministre des Affaires étrangères dans le cadre d’un prochain débat. Le 11 décembre, les sénateurs auront à l’ordre du jour une résolution déposée par le groupe CRC et co-signée par Paul Vergès. Elle demande à la France de reconnaître la Palestine.
Hier, la presse a fait état d’un rapport sur la réinstallation des Chagossiens dans leur pays. Il permet de confirmer que cet objectif est réalisable, avec déjà l’estimation du prix de la réparation que le gouvernement britannique devra payer.

Les similitudes entre les Chagossiens et les Palestiniens existent. D’ailleurs, les premiers ne sont-ils pas surnommés les Palestiniens de l’océan Indien ?
Tous deux sont des peuples chassés de leur pays. C’est le cas pour la totalité des Chagossiens, et pour la majorité des Palestiniens. Face à eux, ils ont dû subir la complicité des plus grandes puissances occidentales.

Nombreux sont les Palestiniens qui ont dû fuir par peur d’être massacrés par l’armée israélienne en 1948. Ils se sont alors entassés dans des camps de réfugiés, notamment à Gaza. Puis l’invasion de la Palestine s’est étendue en 1967, augmentant encore le flot des réfugiés. À chaque fois, le droit au retour était revendiqué. Pendant ce temps, des colons avaient déjà volé leurs terres et leurs maisons. D’envahisseur, l’État d’Israël est devenu occupant. Il est soutenu par le gouvernement des Etats-Unis, et il n’a jamais respecté les résolutions des Nations-Unies demandant que cessent les exactions. Mais aujourd’hui, les soutiens se font plus rare. Plusieurs membres fondateurs de l’OTAN ont choisi de commencer à suivre la voie montrée par la majorité du monde : la reconnaissance du droit des Palestiniens à avoir leur Etat, à égalité avec les Israéliens. Cette démarche donnera un coup d’arrêt à la colonisation, et pourra faciliter la paix. Souhaitons alors que les Palestiniens déportés puissent enfin avoir droit à des réparations.

Pour les Chagossiens, c’est le colonisateur britannique qui les a fait déguerpir pour que les Etats-Unis puissent construire une des plus grandes bases militaires d’agression du monde. Plus de 40 ans de combat commencent à porter leur fruit. Une étude vient en effet de chiffrer le coût de la réinstallation des Chagossiens dans leurs îles. C’est le prix de la réparation qui est en train d’être fixé.

Comme les Palestiniens, les Chagossiens ont face à eux la puissance des Etats-Unis. À la puissance des armes et de l’argent, ils opposent la justesse de leur cause. Et c’est cette dernière qui vient de connaître d’importants progrès qui l’amèneront à triompher tôt ou tard.


Kanalreunion.com