Edito

Combien de temps Air Austral résistera-t-elle aux compagnies du Golfe ?

J.B. / 22 février 2014

Une semaine après un rapport de la Cour des comptes sur le tourisme dans l’Outre-mer, une conférence de presse de Corsair a confirmé que dans notre région, la stratégie des compagnies aériennes met de plus en plus en danger Air Austral.

La Cour des Comptes avait analysé la stratégie d’Air France dans notre région : « Air France et Corsair desservent La Réunion depuis Orly. Seule la compagnie Air Austral fait décoller ses avions depuis Roissy Charles de Gaulle. Air France ne partage aucun code share avec Air Austral, compagnie qu’elle a contribué à créer, alors qu’elle est engagée dans un partenariat de cette nature avec la compagnie mauricienne Air Mauritius qui a arrêté la majorité de ses liaisons européennes. Cet accord facilite le transport des touristes européens vers Maurice ». L’accord entre les compagnies françaises et mauriciennes ne vise pas seulement à combattre Air Austral, c’est aussi un moyen de résister aux compagnies du Golfe.

Jeudi, c’est Corsair qui a présenté son programme pour l’océan Indien. Son PDG a annoncé la signature d’un accord avec Emirates. Cette dernière est la compagnie qui possède la plus importante flotte d’Airbus A380 au monde.
Voici les explications de Pascal de Izaguirre : « nous desservons Maurice trois fois par semaine. Emirates a un vol quotidien dont un en Airbus A380. Nous allons offrir la possibilité avec un seui billet de faire un Paris-Maurice sur Corsair avec continuation sur Dubaï par Emirates ou l’inverse. La Réunion ne devrait être concernée que marginalement par cet accord ».
Cet accord permet en effet à Corsair d’émettre des billets au nom de la compagnie Emirates.

L’annonce de Corsair est aussi l’illustration de la plus grande influence des compagnies du Golfe sur la desserte de notre région. Emirates n’est pas seule. Sa compatriote Ethiad a pris la direction opérationnelle d’Air Seychelles qui desservira prochainement La Réunion. Cela permettra à Ethiad de poser un pied dans notre île.
Dans cet environnement, que va devenir Air Austral ? Avec l’A380 à 800 places, la compagnie réunionnaise avait la possibilité d’être sur un créneau sans concurrence. Elle aurait pu commercialiser des billets d’avion 30% moins cher.

Mais avec l’arrêt de ce projet, Air Austral fait voler les mêmes avions que les autres. Elle doit donc affronter la concurrence de trois géants : Ethiad via air Seychelles, Emirates qui se renforce avec Corsair, et l’alliance Air France-Air Mauritius.
Combien de temps pourra-t-elle résister dans ces conditions ?

 J.B. 


Kanalreunion.com