Edito

Comment Bello et Annette peuvent-ils expliquer les résultats de Saint-Paul et Saint-Denis ?

J.B. / 15 décembre 2015

Annette et Bello se sont associés au premier tour, tout en excluant le PCR et le Progrès. Lebreton qualifiera cette union de « stratégie suicidaire ». La leçon n’a pas été retenue au deuxième tour. Si bien que la question que tout le monde se pose est : qui de Annette ou de Bello se sont opposé à la présence de candidats communistes sur la liste d’union du deuxième tour ? Ils étaient si sûrs de la victoire qu’ils ont considéré les communistes comme quantités négligeables.

Mais, maintenant que les électrices et les électeurs ne leur ont pas donné une majorité, ils s’en prennent au PCR ! Or, chacun se souvient de l’appel lancé par Ary Yée Chong Tchi Kan au Congrès de la Fédération du PS en faveur de l’union dès le premier tour. Au final, c’est le parti qui prône l’union qui est sanctionné.

Les électrices et les électeurs n’ont pas eu la même réaction. Ils ne se sont pas reconnus dans cet attelage principal. Les renforts du deuxième tour n’ont pas permis de les sauver de la défaite prévisible. Pour peu qu’on fasse un petit effort, la lecture des résultats est très instructive.

À Saint-Denis et à Saint-Paul, le potentiel de voix de la coalition, obtenu au premier tour, est supérieur à celui de Didier Robert. Au deuxième tour, les forces coalisées régressent. Didier Robert obtient sur Saint-Denis, 28817 voix (58,47 %) et Bello 20466 voix (41,53 %). Le déficit pour Bello est de 8351 voix sur son concurrent. Pour Saint-Paul, Didier Robert (23610 voix) devance Bello dans son fief (18413), soit 5197 suffrages.

Ainsi, les 2 têtes de liste sont responsables dans leur fief respectif d’un déficit record de 13548 suffrages. À comparer avec l’avance de Didier Robert sur Bello (17696 suffrages). Comment la tête de liste et son directeur de campagne peuvent-ils expliquer ce manque ?

Enfin, il faut noter l’effondrement spectaculaire de Bello à Sainte-Marie, le fief de Christian Annette, colistier et chef du programme. C’est là que Didier Robert obtient son meilleur pourcentage, quasiment 65 %, provoquant une différence de résultat de 3818 voix. Au total, le déficit de voix dans ces 3 communes (17366) couvre à elle seule l’avance de Didier Robert (17696).


Kanalreunion.com