Edito

Comment créer des emplois ? Ici et en Chine.

J.B. / 3 mars 2012

Le problème numéro UN à La Réunion est l’emploi. Surtout l’emploi pour les jeunes. Le gouvernement pense contenir la colère de la jeunesse par la répression ou en bouchant leurs yeux avec des contrats précaires qui ressemblent plus à des sucettes qu’on donne aux enfants pour les amadouer. Nous avons dit ici même que c’est le signe d’un pouvoir décadent.

Nous avons le cas de la Chine où le gouvernement dirige 1 milliard 300 millions d’habitants, c’est-à-dire l’équivalent des populations des États-Unis, de l’Union européenne et de la Russie réunies ! Chaque année, il faut se préoccuper de créer des emplois nouveaux pour faire face à l’arrivée des jeunes actifs et absorber l’excès de main-d’œuvre rurale. Au total, environ 100 millions de personnes sont concernées (une fois et demi de la population totale française).

Durant la période 2011-2015, le gouvernement chinois vient de publier un plan destiné à stimuler l’emploi. L’objectif est de créer 45 millions d’emplois pour pouvoir maintenir un taux de chômage urbain inférieur à 5%. Comment est-ce possible ? L’expérience de 2006 à 2010 est très instructive.

Les Chinois ont créé 57,71 millions d’emplois dans les régions urbaines. De plus, dans des systèmes de mutation et de formation, ils ont permis d’absorber 45 millions d’excédents de main-d’oeuvre rurale. Grâce à cette politique volontariste, le taux de chômage urbain en Chine était de 4,1%, sur les 2 dernières années écoulées.

Mais, la Chine est confrontée, aujourd’hui, à des problèmes structurels d’employabilité. Après les Fêtes du Printemps, les entreprises de la Province de Canton ont du mal à trouver de la main-d’œuvre. Il faudra former pour augmenter la productivité et verser un salaire plus élevé. La Chine a augmenté ses normes sur le salaire minimum de 12,5% en moyenne en glissement annuel durant la période 2006-2010. La Chine sera obligée de corriger son modèle de développement.

Ici, nous avons 130.000 chômeurs. Nous avons le taux le plus élevé de donneurs de leçons de bonne gouvernance au mètre carré, surtout quand il s‘agit de la Chine « communiste » ! Tous les candidats-présidents viendront nous visiter. S’ils n’ont pas un plan précis, avec un échéancier et des chiffres que le peuple pourra évaluer et contrôler l’évolution, que viennent-ils faire ici ? Prêcher la bonne parole ?

Dans le contexte de crise sociale en cours, ce serait faire preuve d’indécence que d’appeler à voter pour un candidat qui n’a même pas « son précis » d’emplois pour les Réunionnais. Pour une fois, tous les partis et élus de La Réunion peuvent exiger de ces candidats d’avoir un peu de dignité après les manifestations qu’on vient de connaître. Ils peuvent enfin se montrer un peu responsables ! Une fois n’est pas coutume. Sinon, ce serait trahir notre peuple qui souffre du chômage !

 J.B. 


Kanalreunion.com