Edito

Comment croire que le chômage baisse à La Réunion ?

J.B. / 26 juillet 2017

JPEG - 13.7 ko

Les médias de ce jour ne manquent pas de saluer une diminution du nombre de chômeurs à La Réunion. En effet, cette information s’appuie sur la lecture des chiffres de la première ligne du tableau publié hier par Pôle emploi, celle qui dénombre les inscrits dans la catégorie A, celle qui regroupe les travailleurs qui ont totalement été privés d’emploi au mois de juin et qui sont « tenus de rechercher un emploi ».

Cette baisse de 1.610 personnes est relativisée immédiatement par une autre donnée provenant des sorties de Pôle emploi. Au mois de juin, 12.230 travailleurs sont sortis des statistiques, mais uniquement 2.540 pour reprise d’emploi déclarée. Près de 6.700 personnes, près de trois fois plus, ont disparu des chiffres du chômage à la suite d’une radiation administrative ou d’un défaut d’actualisation. Cela représente plus de quatre fois la diminution du nombre de travailleurs en catégorie A.

D’un autre côté, les travailleurs en fin de contrat, les licenciements, les démissions ont amené 3.350 personnes à s’inscrire à Pôle emploi. Ce sont donc des travailleurs qui ont été privés de travail au cours du mois de juin. Leur nombre est supérieur à celui des reprises d’emploi déclarées.

Enfin, le nombre de travailleurs inscrits à Pôle emploi a augmenté.

Cela fait plusieurs décennies que La Réunion est touchée par le chômage de masse. Le système en place n’arrive pas à créer suffisamment d’emplois pour répondre à la demande. Aussi n’est-il pas étonnant que par milliers des personnes décident de ne plus pointer à Pôle emploi parce qu’elles considèrent que cela ne règle pas leur problème. Or, ces personnes qui sont les plus découragées ne figurent plus dans les statistiques.

J.B.


Kanalreunion.com