Edito

Comment interpréter toutes ces contestations de la politique gouvernementale ?

Témoignages.re / 24 janvier 2013

Le gouvernement lance une importante réforme sur le mariage pour tous et cela conduit à des manifestations populaires qui divisent profondément la société française. N’y avait-il pas d’autres méthodes ? Le président est obligé de monter au créneau et recevra une délégation des contestataires.

Il engage des réformes qualifiées d’historiques sur le plan social. Tactiquement, il somme les syndicats patronaux et ouvriers de faire des propositions sinon il légifèrera. La discussion partenariale se réduit à un accord très déséquilibré en faveur MEDEF. Le gouvernement se félicite et déclare qu’il va transposer le texte de cet accord dans la loi. Sitôt connu, la résistance des travailleurs s’organise. Les députés PS sont mal à l’aise devant la remise en cause des acquis durement arrachés dans le passé par les syndicats et leurs aînés.

Il engage le ministre de l’Éducation nationale Peillon dans la remise en cause de la semaine des 4 jours. L’explication porte sur l’efficacité de l’enseignement en 4 j et demi au lieu de 4j. Les maires chargés d’appliquer la mesure ne sont pas contents, car cela occasionne des centaines de millions dépenses au moment où le premier ministre demande de veiller aux dépenses publiques. Les professionnels sont groggy.

Précipitation ou confrontation idéologique profonde ? La société française est assommée par l’activisme médiatique gouvernemental qui finit par envoyer des messages contradictoires. On a l’impression quand on a le pouvoir, on n’écoute plus. La population finit par s’en lasser ou par contester quand l’occasion se présente. Le gouvernement se démène pour sauver 600 emplois à Florange, mais justifie 7.500 licenciements chez Renault. Il déclare la guerre aux dépenses publiques, mais oblige les maires à débourser des centaines de millions pour la semaine des 5 jours. L’intervention au Mali bénéficie encore de l’état de grâce, mais le dérapage de la dépense est sur toutes les lèvres. La prochaine prestation de François Hollande sera très attendue pour montrer la cohérence de l’action.

J. B.


Kanalreunion.com