Edito

Comment ne pas dénoncer la dérive gouvernementale contre les avantages des travailleurs ?

J.B. / 26 décembre 2013

Il est arrivé ce que l’on craignait : des dizaines de milliers de travailleurs Réunionnais vont perdre 150 euros mensuel. Cela se passe sous un gouvernement dit de « gauche ».

Les dernières discussions entre syndicats n’ont pas permis de sauver la prime COSPAR, soit 50 euros mensuels. Dans le cas où ce bonus n’a pas été intégré au salaire, les travailleurs qui percevaient ce supplément de revenu en seront privés dès le 1er janvier. Après avoir mis fin au RSTA, 100 euros par mois, il était prévisible qu’on allait aboutir à ce résultat. En tout cas rien n’a été fait par le gouvernement actuel pour sauver les 2 dispositifs.

Rappel : les Réunionnais manifestent en 2009 pour réclamer une compensation de revenu pour rattraper la cherté de la vie. Le gouvernement de l’époque et son ministre de l’Outre mer, Yves Jégo, s’accordent avec les manifestants pour compléter les revenus des travailleurs percevant jusqu’à 1,4 SMIC. Près de 70.000 personnes vont ainsi bénéficier une moyenne de 150 euros mensuels supplémentaires. Cela équivaut à un treizième mois. Cinq ans après, c’est fini !

Le gouvernement actuel et ses Députés ont été incapables de sauver cette compensation pour faire face à la vie chère, alors que l’Etat accorde 53% de supplément de traitement à ses agents. Si la vie est chère de 53%, elle l’est pour tout le monde. A moins d’être godillot, comment ne pas dénoncer une telle dérive contre les avantages des travailleurs aux revenus les plus modestes ?

J.B.


Kanalreunion.com