Edito

Congrès : une décision historique entre les mains des Députés

J.B. / 4 novembre 2014

La Réunion est un « département socialement hors norme », cette expression de l’Insee est maintenant archiconnue. Il y a donc urgence : tout mettre à plat afin de corriger les désordres occasionnés depuis près de 7 décennies. En premier lieu, il faut un nouveau cadre institutionnel dans lequel pourront s’inscrire les nouvelles solutions.

Pour atteindre cet objectif, Paul Vergès a saisi l’opportunité qui se présentait à lui et un amendement fut déposé au Sénat réclamant un Congrès pour La Réunion. L’idée est toute simple : il s’agit de réunir ensemble les Conseillers Régionaux et Départementaux pour délibérer sur des sujets divers concernant le territoire, y compris l’évolution institutionnelle.

Ainsi, l’Égalité sera rétablie entre toutes les 4 vieilles colonies : en Guyane et Martinique le Congrès fonctionne déjà. Il a permis de faire évoluer les 2 Collectivités vers une Assemblée Unique. En Guadeloupe, il existe un Congrès. Seule La Réunion ne disposait pas d’un Congrès. L’amendement de Paul Vergès arrive à point nommé, car le pays ne peut plus avancer. Tous les secteurs économiques et sociaux sont touchés.

Cependant, le texte de l’amendement doit encore recevoir l’adhésion des Députés. Cela peut être une simple formalité si les parlementaires Réunionnais s’emparent du dossier. À La Réunion, il y a 7 représentants. La balle est dans leur camp.


Kanalreunion.com