Edito

Contre la loi El Khomri, l’importance de la mobilisation

J.B. / 28 avril 2016

Les syndicats appellent aujourd’hui à la grève et à la manifestation contre la loi El Khomri. Ce mouvement a lieu deux jours après la publication des derniers chiffres du chômage. À La Réunion, ils ont montré que le nombre de demandeurs d’emploi toutes catégories confondues continue d’augmenter. Une légère baisse est notée parmi les travailleurs classés dans la catégorie A, ceux qui n’ont pas eu droit à une seule heure de travail pendant le mois de mars. Mais des tendances lourdes sont observées. Au cours des 12 derniers mois, le nombre de Réunionnais privés de travail depuis plus d’un an a augmenté, tout comme le nombre de demandeurs d’emploi.

Les perspectives qui s’annoncent sont difficiles. Les contrats des jeunes en emploi d’avenir commencent à arriver à échéance. À La Réunion, le gouvernement avait fait de ce moyen de lutte contre le chômage une priorité. Il subventionne 90 % du salaire net d’un jeune en contrat d’avenir dans une collectivité. Mais au bout des trois ans, les employeurs disent qu’ils ne sont pas en mesure de pérenniser l’emploi. Cela signifie que sans aide supplémentaire de l’État, ces jeunes risquent de retourner au chômage. Avec la fin de l’année scolaire qui se profile, des milliers de jeunes vont rechercher un travail dans les mois à venir.

Ces faits rappellent une fois de plus les dangers du projet de loi du gouvernement sur la négociation collective. Le poids du chômage est si important à La Réunion que toute mesure visant à faciliter les licenciements est catastrophique. Or, la loi El Khomri prévoit de diminuer la protection des travailleurs dans ce domaine. Comment ensuite retrouver un travail avec une pénurie d’emplois si importante ?

Comme lors des précédentes mobilisations, l’intensité de la mobilisation sera observée de près. Les dernières manifestations ont fait reculer le gouvernement sur quelques points sans remettre en cause le projet. C’est un encouragement à amplifier la mobilisation pour que les droits des travailleurs puissent être respectés et renforcés.

J.B.


Kanalreunion.com