Edito

« Coup de tonnerre dans le monde du vin »

J.B. / 13 octobre 2016

« Témoignages » ne pouvait pas priver ses lecteurs assidus de cet instant politique. Le titre de notre billet est extrait du communiqué publié à la fin du championnat du monde de dégustation de vins à l’aveugle, samedi dernier, dans le sud de la France. Et, le vainqueur est ....l’équipe chinoise !

Il y avait 21 équipes en compétition. Il fallait trouver l’identité de 12 vins, six rouges et six blancs, selon des critères très précis sur le pays d’origine, le cépage, le producteur, le millésime… Sur le podium d’arrivée se trouvaient les Chinois, les Américains et les Français. Non seulement, la Chine a pris la première place mais la France n’est classée que 3e.

Ce qui a surpris les organisateurs, c’est la modestie des vainqueurs qui expliquaient leur réussite pour moitié sur la connaissance et l’autre moitié à la chance. C’est à dire qu’on ne gagne pas à tous les coups. Mais, sans une solide connaissance, il est impossible de concourir à ce niveau. Puis, si le recrutement et la sélection sont transparents, l’équipe retenue est composée vraiment des meilleurs. On mesure quand même le niveau de connaissance acquise par les Chinois en si peu de temps. D’ailleurs, l’équipe était composée de jeunes.

Cet évènement surprenant et pas anodin pour les initiés illustre parfaitement le rôle de la démographie et de la connaissance comme mouvements historiques qui déstabilisent l’ordonnancement du monde. A critères équivalents, la sélection rigoureuse dans un pays de 1300 millions d’habitants et dans 65 millions donnera des résultats différents. Sur le long terme, l’avance technologique et technique de la France ne résistera pas à la puissante curiosité chinoise. Il en sera de même dans d’autres disciplines. Pour peu que les responsables politiques accordent à ces disciplines des orientations stratégiques, alors ils changent le monde.


Kanalreunion.com