Edito

Crise du logement : les candidats interpellés

J.B. / 26 février 2014

La Fondation Abbé Pierre a présenté hier à Sainte-Marie son rapport annuel sur le mal-logement. La situation s’est aggravée. C’est l’illustration de l’impasse du système.

En 1954 en France, l’Abbé Pierre lançait son appel à la révolte contre la pauvreté. 60 ans après, les causes de la révolte sont toujours là, surtout à La Réunion.
La présentation du rapport a lieu dans un contexte de très grave crise sociale à La Réunion. Plus de 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté. 40% de ces pauvres ont plus de 60 ans. La moitié des jeunes de moins de 25 ans vit dans la grande pauvreté.

Plus de 60 ans après l’abolition du statut colonial, la crise du logement est loin d’être résolue dans notre île. 25.000 demandes de logement social sont en attente. Et 25.000 logements sont insalubres, cela concerne donc une famille sur 4.
Parmi les illustrations de la crise, des personnes en très grande détresse sont abandonnées faute de place dans les centres d’hébergement d’urgence. Plusieurs milliers de Réunionnais sont dans ce cas.

En cette année de renouvellement des conseils municipaux, la Fondation Abbé Pierre interpelle les candidats. Ils veulent être ou rester maires, quel est leur objectif de construction de logement pour les six années à venir ?
L’Etat est également sollicité avec la demande d’un plan de financement pluriannuel du logement social.

L’appel sera-t-il entendu ?

 J.B. 


Kanalreunion.com