Edito

D’Edmond Albius …à l’Alliance des Réunionnais

LB / 3 mars 2010

Lundi soir, l’émission politique de Radio-Réunion consacrée aux élections régionales du 14 mars fut très intéressante, aussi bien par la qualité des propos de l’invité que par celle des interventions des journalistes et de la plupart des auditeurs. Une émission qui — contrairement à bien d’autres — a permis d’élever le niveau du débat politique actuel dans l’île.
Ce fut notamment l’occasion pour Paul Vergès de rétablir un certain nombre de vérités, face aux mensonges et aux stupidités que certains de ses adversaires ne cessent de déverser sur lui, sur ses proches et sur ses projets, sans que le droit de réponse soit respecté par les médias. Le président de la Région a également pu faire connaître aux auditeurs de RFO une bonne partie de son parcours militant admirable, depuis son plus jeune âge, au service de La Réunion et du monde.

Un des temps forts de cette émission fut celui où le fondateur du PCR a insisté sur le fait que la tâche prioritaire de chacun d’entre nous est de contribuer à l’union des Réunionnais pour combattre le drame social qui frappe plus de la moitié de nos compatriotes, rejetés sous le seuil de la pauvreté. Ce combat passe notamment par une mutualisation des moyens entre les différentes collectivités réunionnaises et les services de l’État.
Au cours du prochain mandat et des 15 ans à venir, l’Alliance se consacrera plus que jamais à cette démarche pour lutter contre le chômage et la pauvreté. Car sans l’union de toutes les forces vives du pays pour construire une société plus équitable, il n’y aura pas de développement durable.

Une autre idée importante a été mise en avant par Paul Vergès : celle de la nécessité absolue de lier la lutte pour la cohésion sociale et celle pour la valorisation des trésors de notre identité culturelle. Pour construire ensemble un avenir meilleur, il est indispensable de connaître notre Histoire, de faire respecter la diversité et l’égalité de nos cultures ancestrales, de renforcer notre unité réunionnaise.
C’est ce travail que va continuer à accomplir la MCUR au service des Réunionnais, pour faire le lien entre l’œuvre accomplie par tous nos ancêtres et la tâche que nous avons à accomplir nous-mêmes. Voilà pourquoi, en conclusion, le président de l’Alliance des Réunionnais a rendu hommage à Edmond Albius, cet esclave qui a fait une grande découverte pour La Réunion et qui n’a jamais été récompensé par ses maîtres…

L. B.


Kanalreunion.com