Edito

De l’Inde aux Etats-Unis, le changement climatique au cœur des préoccupation

J.B. / 27 juin 2013

En Inde, depuis une semaine, la mousson précoce provoque des pluies torrentielles et a déjà emporté près de 1.000 vies humaines, sans compter les personnes portées disparues. Les dégâts sont considérables. Le grand voisin, la Chine, par la voix de son premier ministre LI Keqiang, a dressé à son homologue Indien, un message de solidarité et compassion. Au même moment, le Président des Etats-Unis, Barak Obama, a présenté un plan exceptionnel de lutte contre les effets du changement climatique, en agissant sur la production de gaz à effet de serre. Il suit ainsi la ligne qui l’a conduit à inscrire dans le communiqué final de sa rencontre avec le président chinois, XI Jinping, l’élimination du HFC, à l’horizon 2050.

Ces importantes décisions tranchent avec l’attitude des Etats-Unis de refuser le protocole de Kyoto. Plus tard à la Conférence de Montréal, ils se sont félicités du bilan mais refusèrent les conditions contraignantes demandées. Pour la première fois, il est établi un plan d’adaptation et des objectifs, bien entendu toujours insuffisants au regard des capacités de la première économie du monde.

Cependant, au-delà de ces aspects tout à fait pertinents, il faut retenir la reconnaissance par les Etats-Unis de la responsabilité de l’Homme et de son mode de vie, dans le désordre climatique. L’ouragan Sandy, qui a dévasté New-York et paralysé ce centre névralgique, a probablement pesé dans la décision de Obama. Mais, c’est surtout le triomphe idéologique des combattants de la cause écologique. Cela a pris du temps, mais on y est.

Vu de La Réunion, c’est la victoire idéologique de Paul Vergès qui n’a jamais cessé d’inscrire le réchauffement climatique comme priorité politique. Il a obtenu les moyens nécessaires pour faire fonctionner l’ONERC depuis 10 ans, ce qui a permis à la France de participer à l’avancée des réflexions. C’est une victoire éclatante sur tous ceux qui l’ont méprisé, puis, sur ceux qui ont contrecarré les projets de Développement Durable dont La Réunion avait tant besoin.

A une semaine de la tenue du 8e Congrès du PCR, les propositions de Barack Obama sonnent comme un contrepoint des inondations catastrophiques en Inde. Elles montrent surtout la justesse des positions des communistes Réunionnais.

J.B.


Kanalreunion.com