Edito

De la "Case Verte" à la Salle Polyvalente de Cambuston…

LB / 22 octobre 2009

Voilà un nouvel exemple préoccupant de l’actualité sociale, qui illustre la gravité de la situation et la nécessité de se mobiliser tous ensemble pour lutter contre les causes de la pauvreté dans notre pays. Il s’agit de l’annonce, hier matin par Radio-Réunion, d’une menace de disparition qui pèse sur la "Case Verte" de La Providence à Saint-Denis, un centre d’accueil qui vient en aide à des enfants et des parents depuis vingt ans.
La diminution des aides de l’État à la fois aux collectivités réunionnaises et aux associations qui assurent des services publics est une fois de plus à la source de ce problème, que connaissent de plus en plus d’associations socio-éducatives dans notre île. C’est un problème dramatique car il entraîne non seulement des suppression d’emplois mais aussi des suppressions d’aides aux personnes en difficultés.

Cette situation aggrave tellement les effets de la crise sociale que de nombreux Réunionnais — dont les communistes — se battent depuis des années pour la création de deux grands services publics à La Réunion : aide à la personne et protection de l’environnement. Des services qui permettront en outre de créer quelque 60.000 emplois pour les Réunionnais.
Cette proposition s’avère de plus en plus juste et urgente. À tel point qu’elle a été soutenue par de nombreux intervenants lors des États-généraux de l’Outre-mer et qu’elle figure dans le projet réunionnais porté par les élus de la Région, du Département et de nombreuses Communes.

On sait que les représentants de l’État annonceront le vendredi 6 novembre prochain à l’Élysée ce qu’ils comptent faire de ce projet réunionnais. D’ici là, les mobilisations continuent pour le soutenir et le faire avancer.
C’est le cas de la conférence organisée par un collectif dimanche prochain à 8 heures 30 à la Salle Polyvalente de Cambuston (CD 47 à Saint-André) pour débattre sur la problématique de l’emploi de proximité à La Réunion. "Témoignages" soutient cette initiative et dans toute l’île — de la "Salle Verte" à Cambuston —, notre journal invite ses lecteurs à la fois à faire connaître ce rendez-vous à leurs proches et à y participer nombreux.

L. B.


Kanalreunion.com