Edito

De Lampedusa aux Comores

J.B. / 5 octobre 2013

Alors que les Européens et leurs dirigeants pleurent les migrants morts dans le naufrage du Lapedusa, en Italie, des milliers de migrants comoriens, tentant de rejoindre Mayotte, sont oubliés.

 

Selon les autorités italiennes, le navire, parti de Libye, a coulé au large de la petite île sicilienne, avec 450 à 500 migrants à son bord. Le bilan fait état d’environ 300 morts, dont des femmes et des enfants, il s’agit de la pire tragédie de l’immigration de ces dernières années en Europe.

 

En parallèle, les médias occidentaux oublient la mort de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dans les naufrages de kwassa-kwassa, entre les Comores et Mayotte. Une situation de plus en plus alarmante, oubliée des responsables politiques. Dont l’unique souci est d’enfermer les migrants dans des camps délabrés pour ensuite les renvoyer dans leur pays.

 

Alors que ces migrants comoriens ont droit à l’indifférence, l’Union européenne souhaite trouver des solutions à l’immigration clandestine en Europe et notamment en Italie et en Grèce, où des milliers d’Africains arrivent.

 

Après des siècles de colonialisme et de propagation d’un modèle de société, basé sur l’argent. Les Occidentaux font désormais face à un problème qu’ils ont eux-mêmes créé, après avoir fait venir durant des années des milliers de travailleurs africains pour soutenir leurs croissances économiques. Aujourd’hui, ils ferment les portes mais aussi les plans d’aide au développement de leurs anciennes colonies.

 

J.B.


Kanalreunion.com