Edito

De Virapoullé à Sarkozy : un acte d’allégeance pour quelques voix

J.B. / 19 septembre 2011

Dimanche les grands électeurs voteront aux Sénatoriales tandis que le sommet de la République est secoué par un parfum de corruption qui pèsera lourd dans la campagne des Présidentielles. Il pourra toujours compter sur Virapoullé en cas de pépins car il vient de témoigner par écrit sa « loyauté envers le gouvernement et le chef de l’État ». Pourtant, il suffit de se poser des questions simples pour se faire une conviction sur ce dossier de corruption.

Oui ou non, la campagne présidentielle de Sarkozy a bénéficié des sommes sorties des comptes de Mme Liliane Bettencourt ? Interrogée à ce sujet, la comptable de la milliardaire de l’Oréal déclare qu’elle notait tout sur un registre. Elle se rappelle avoir remis des enveloppes à des personnalités politiques. Des membres de la majorité actuelle sont inquiétés. Le nom du chef de l’État circule. Il lui sera difficile de se taire à l’approche de l’échéance des Présidentielles.

Oui ou non, des valises d’argent provenant d’Afrique ont transité par l’Élysée ? M. Robert Bourgi affirme qu’il a servi de porteur de ces valises jusqu’à l’élection de Sarkozy. Mais, son collègue Jean François Probst affirme que cela a continué, notamment en juillet 2007, avec le même personnage. À cette date, la présidence de la République était déjà occupée par Nicolas Sarkozy. Et, en septembre 2007, le tout nouveau Président, en personne, va accrocher à la veste de Robert Bourgi l’insigne de la Légion d’Honneur ! Pour service rendu à la France ?

Oui ou non, des « retrocommissions » ont été versées par le gouvernement français en contrepartie des ventes d’arme au Pakistan ? Les techniciens et ingénieurs français qui ont péri dans l’explosion de leur bus à Karachi, en 2002, ont probablement payé les conséquences de conflits d’intérêts. Les proches des victimes veulent connaître la vérité. L’enquête vient de franchir une étape importante. Un agent de vente d’armes vient d’être mis en examen : il s’agit de Zyad Takiedine. Une partie de ces commissions seraient retournées vers la France pour financer la campagne présidentielle de Balladur dont le principal animateur était Sarkozy.

En l’espace d’une semaine, le sommet de l’État est éclaboussé par ces scandales de corruptions. Il y a de quoi alimenter plusieurs enquêtes. En tout cas, une chose est sure : l’avocat Robert Bourgi affirme ouvertement qu’il a transporté des valises d’argent. De l’argent est donc entré illégalement sur le territoire français par cet intermédiaire. Sarkozy a donc donné la Légion d’Honneur à un trafiquant. Au nom de la République, qu’attend-il pour agir ?

C’est dans ce contexte de pourriture au sommet de la République que Jean Paul Virapoullé, candidat aux sénatoriales de ce dimanche, n’hésite pas à proclamer « sa loyauté au gouvernement et au chef de l’État »… Tout ça pour tromper quelques grands électeurs UMP.

J.B.


Kanalreunion.com