Edito

Des inégalités réelles à l’égalité réelle, le monde endormi de la politique

Ary Yée Chong Tchi Kan / 27 juillet 2016

Des inégalités réelles à l’égalité réelle, le monde endormi de la politique

Les 12 et 13 juillet 2016 le CESE et le CESER ont émis chacun un avis, conformément à la saisine du gouvernement. Chacun à sa manière a souligné le délai trop court et a demandé l’organisation de débats publics. Le groupe de conseillers outre-mer qui siège au sein du CESE a été plus insistant.

Ces exigences rejoignent les préoccupations du PCR déjà exposées dans plusieurs contributions. Pendant ce temps, à La Réunion, le monde endormi de la politique est devenu aphone.

Le CESE et le CESER sont deux institutions qui ont été créées pour permettre à la société civile de s’exprimer officiellement sur les dossiers politiques. Elles disposent des moyens pour exercer leurs mandats. Leurs saisines sont obligatoires. Leurs avis sont pris au sérieux. Dans le cas du dossier Egalité réelle, il sera difficile au gouvernement de ne pas accéder à la demande de grands débats sur un sujet aussi important, aux ambitions affichées aussi exceptionnelles.

En effet, nous sortons de 70 ans d’inégalités réelles et le gouvernement souhaite atteindre l’égalité réelle en 10 ou 20 ans. C’est l’occasion pour les organisations politiques et sociales d’exposer au grand public leur vision de l’avenir et leurs propositions sur les problèmes immédiats tels que la suppression de quota sucrier et du prix garanti. Le hasard du calendrier fait que le 11 juillet, la Commission Agriculture du Parlement Européen a publié un rapport d’impact avec 3 scénarios. Ce document devait servir aux débats parlementaires du 13 juillet.

Le monde politique réunionnais ne peut pas dire qu’il ne dispose pas de documents de travail. Pourquoi tout ce silence ? La population réunionnaise est tenue à l’écart de ce qui concerne son avenir. Que pensent ses élus, masculins et féminins, qui squattent les écrans en permanence pour des futilités ? Du coup, c’est le PCR qui est accusé d’empêcher de dormir en rond.

Ary Yée Chong Tchi Kan


Kanalreunion.com