Edito

Didier Robert est-il un incompétent ou un incapable ?

Témoignages.re / 16 février 2012

Il a suffi de 2 ans pour que les Réunionnais constatent l’étendue des dégâts causés par l’arrivée de Didier Robert au pouvoir à la Région, avec l’aide des socialistes.

Il a commencé par casser les grands chantiers, dont le tram-train, jetant à la rue des milliers de travailleurs du BTP qui auraient pu disposer des emplois pour 15 ans. Il a mis par terre tout le programme de valorisation énergétique, dont la géothermie : au total, les professionnels avaient prévu 16.000 emplois sur 15 ans. Il a repoussé l’ouverture du chantier de la route du littoral, sous prétexte que 4 voies ne sont pas suffisantes et qu’il en faut 6 : résultat, des milliers d’emplois en retard ! Surtout, ce sont des milliards d’investissements projetés qui sont à jamais perdus pour l’économie et pour le pays !

Par contre, il a fait des dépenses inconsidérées dans de nombreux domaines, jusqu’à faire de l’institution régionale le plus grand annonceur publicitaire du troisième trimestre 2011. Il s’est même permis d’acheter un terrain 10% plus cher que le prix des Domaines, évalué à 11,66 millions. Il se fait payer plus de 8.000 euros mensuel pour présider une SPLA très contestée alors que son prédécesseur ne touchait pas un rond. Il finance à plein tube des fêtes et des cérémonies. Au Tampon, le maire actuel dénonce la gestion hasardeuse de Didier Robert, son prédécesseur. Il creuse à 30 millions les pertes d’Air Austral, en gardant 2 lignes déficitaires, en dépit du bon sens. Cumulé aux autres périodes déficitaires, le total pourrait monter à 80 millions d’euros.

Comment des chefs d’entreprise de La Réunion se sont laissé bercer d’illusions en votant pour cet homme en croyant qu’il allait faire mieux que Paul Vergès ? On peut être politiquement proche de l’UMP, mais quand même pas économiquement et financièrement suicidaire !

Celui qui était présenté comme l’homme providentiel a planté tout le monde. La Réunion est déjà en récession et nous subissons les contre coups de 2 plans d’austérité votés par Sarkozy, son ami UMP. La Région a reçu la compétence en matière de « coordination des politiques économiques ». Que pense-t-il ? Il ne dit rien.

Lors d’une séance des vœux à la presse (à l’exclusion de "Témoignages"), il bavarde sur tout, mais il ne dit pas un mot sur la situation catastrophique dans laquelle son parti UMP a mis la France et La Réunion. Il y a eu le "JIR" pour noter qu’il faisait de la révolution institutionnelle… à la pyramide inversée ! Il aurait mieux fait d’annoncer aux Réunionnais quand est ce qu’on va sortir de la récession et de la crise de l’endettement ? Pour le seul dossier du carburant, il a déclaré : « je ne sais pas faire » ! Voilà le type d’élu qu’on a : il est capable de dépenser l’argent public, mais il ne sait pas traiter les contradictions de la société. Et, pourtant, dans tous les compartiments de notre société les contradictions s’exacerbent et ont atteint un tel degré de maturité qu’il faut tout remettre cause. Didier Robert pensait s’amuser et amuser la galerie. Il vient de se casser les dents sur un premier dossier qui en appelle bien d’autres. C’est bien au pied du mur qu’on reconnaît le maçon…

 J.B. 


Kanalreunion.com