Edito

Didier Robert est un vantard quand il débite un flot de paroles en boucle

J.B. / 21 novembre 2011

L’Europe connaît une crise économique, financière et politique sans précédent. La France, un des 27 pays les plus influents de l’ensemble communautaire, est à deux doigts de la récession. L’onde de choc sera catastrophique pour les pays d’Outre-mer qui pointent déjà au palmarès des ratios les plus négatifs. Par exemple, La Réunion est déjà en récession depuis 2 ans. Après les fêtes du Nouvel An, le réveil risque d’être difficile. Les plus pauvres et les entreprises vont continuer à souffrir.

Dans ce moment historique, la France aborde son 3ème plan d’austérité. Voilà le triste résultat de la présidence de Sarkozy soutenue par ses amis UMP. Le contraste est saisissant avec l’Allemagne, qui est le 2ème exportateur mondial, derrière la Chine. Et pourtant, Sarkozy souhaite rempiler à la prochaine Présidentielle. On se demande pour quoi faire ?

Ici, Didier Robert a déjà annoncé qu’il le soutiendra. Interrogé par le “JIR” de samedi, il déclare : « j’ai été élu pour faire la politique autrement ».

Diable ! Qu’est-ce que la France est en train de perdre ! Il est dommage que de telles capacités ne soient pas mises au service de Sarkozy, en ce moment ! La vanité de cet homme est sans borne quand le “JIR” lui sert des questions toutes faites pour qu’il puisse parler en boucle. Il déverse ses propos dithyrambiques sur Sarkozy (« le plus expérimenté »). Il est bien dommage que le journaliste ne lui ait pas demandé son opinion sur le sondage publié dans le même journal qui faisait apparaître que 88% des Réunionnais voteront contre son candidat à la prochaine Présidentielle. Ils ont été 63% en 2007.

La population aurait aimé savoir s’il pouvait conseiller son ami Sarkozy de « faire la politique autrement ». Et éviter le 3ème plan d’austérité.

J. B.


Kanalreunion.com